charles on kweeper http://www.kweeper.com/charles sans la faculté de mémoire, l'homme perd ses capacités cognitives et conceptuelles car il vit uniquement dans l'instant... Fri, 27 Mar 2020 00:42:21 +0100 http://www.kweeper.com/avatars/c50x50/2-charles.jpg Kweeper http://www.kweeper.com/charles Luc Perino : «Le terme "patient zéro" a été utilisé pour la première fois au début de l’ép http://www.kweeper.com/charles/sentence/6522977 https://www.liberation.fr/debats/2020/03/19/luc-perino-le-terme-patient-zero-a-ete-utilise-pour-la-premiere-fois-au-debut-de-l-epidemie-de-sida_1782368 http://www.kweeper.com/charles/sentence/6522977 Fri, 27 Mar 2020 00:42:21 +0100 charles Didier Raoult : « Le médecin peut et doit réfléchir comme un médecin, et non pas comme un méth http://www.kweeper.com/charles/image/6522812 Dans une tribune adressée au « Monde », le microbiologiste de Marseille, promoteur de l’utilisation de l’hydroxychloroquine contre les infections à coronavirus, justifie ses méthodes et s’en prend aux règles éthiques actuellement en vigueur en France. TRIBUNE. Il est nécessaire que la société s’exprime sur les problèmes de l’éthique, et, en particulier, de l’éthique médicale. Des institutions ont été créées pour y répondre, telles que le Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) ou les Comités de protection des personnes, chargés de l’évaluation des projets de recherche médicale. Malheureusement, ces structures ont évolué sous l’influence des spécialistes de la méthode et, petit à petit, la forme a fini par prendre le dessus sur le fond. Les vrais problèmes moraux et déontologiques ne me semblent plus y être prioritaires. Je m’en étais d’ailleurs ouvert au professeur Didier Sicard, qui présidait auparavant le CCNE, sur un certain nombre de points, il était entièrement d’accord avec moi. L’avis du comité d’éthique sur la vaccination obligatoire ou sur la restriction de médicaments de base devait faire l’objet de l’avis d’un « vrai » comité d’éthique. Par exemple, dans le projet de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) que j’ai créé il y a dix ans, était inscrite la création d’un comité de « déontologie » ou de « morale ». Depuis, ce comité nous a donné plusieurs avis qui me paraissent plus en accord avec ce que je crois. Premièrement, il a insisté (avant même la loi de Xavier Bertrand [2011], en partie écrite par Dominique Maraninchi) sur l’importance de la transparence et des liens d’intérêt. Les gens ne doivent pas porter d’avis sur les domaines où ils ont un lien d’intérêt, car ceci devient un conflit d’intérêts. Ainsi, quelqu’un qui travaille sur la thérapeutique peut donner un avis sur le diagnostic ou l’épidémiologie, pas sur une thérapeutique qui contiendrait des produits sur lesquels il a travaillé. Dans la situation actuelle, un rappel de cette notion de bon sens pourrait être important. Médicament pas meilleur, juste aussi bon La deuxième chose est que nous avons interdit les contacts directs, à l’intérieur de l’IHU, entre les représentants des entreprises pharmaceutiques (visiteurs médicaux) et les praticiens. Je crois que nous sommes une des rares, ou la seule, institution qui ait implanté une démarche de cette nature en France. Enfin, alors que les comités d’éthique et les comités de protection des personnes ne voient aucun problème éthique aux études de non-infériorité, nous les avons interdites. Il s’agit de démontrer que le médicament que l’on teste n’est pas plus toxique ni moins efficace que le traitement habituel. Pas meilleur, juste aussi bon. Et, on est censé dire au malade qu’on va lui donner au hasard soit le médicament dont on sait qu’il marche, soit le médicament dont on ne sait pas s’il marche. http://www.kweeper.com/charles/image/6522812 Thu, 26 Mar 2020 00:57:39 +0100 charles didier raoult chloroquine coronavirus Lyon City Of Silence COVID19 http://www.kweeper.com/charles/video/6522810 http://www.kweeper.com/charles/video/6522810 Wed, 25 Mar 2020 23:23:44 +0100 charles lyon drone vue aérienne covid 19 Michel Foucault - Naissance de la biopolitique http://www.kweeper.com/charles/image/6522637 COVID-19 : Confinement, Attestation dérogatoire, Raison d'État, État d'urgence sanitaire... sont-ce des formes contemporaines de BIOPOLITIQUE ? Empruntée à Michel Foucault, la notion de « biopolitique » est souvent employée pour désigner l’évolution historique des politiques de santé publique, ou les méthodes et technologies de subjectivation déployées par les autorités politiques dans leur quête de domination et de contrôle social des individus et des populations. Michel Foucault, énonce la notion de "biopouvoir" dans le premier tome de son "Histoire de la sexualité", mais ce sont surtout les cours qu’il donne au Collège de France de 1977 à 1979 qui donnèrent à la biopolitique sa consistance intellectuelle. Le contexte actuel s'y prêtant, je vous propose de lire gratuitement l'ouvrage "naissance de la biopolitique". 📖📥https://radioshic.com/podcast/foucault_michel.pdf http://www.kweeper.com/charles/image/6522637 Wed, 25 Mar 2020 04:09:57 +0100 charles philosophie michel foucault biopolitique Manu Dibango est mort des suites du Covid-19. Il était agé de 86 ans http://www.kweeper.com/charles/image/6522590 Saxophoniste au son charnu et rond, identifiable dès les premières mesures, Manu Dibango savait aussi être pianiste, vibraphoniste, joueur de marimba, pouvait jouer de la mandoline et, récemment, du balafon. Il était également chanteur, arrangeur et chef d’orchestre. Le compositeur de Soul Makossa (1972), le titre avec lequel il avait acquis une notoriété mondiale, résumait tout cela en une formule, lancée dans un de ces puissants éclats de rire qu’il semait à la volée : « Je me contente de faire de la musique. » Son histoire commence sous le nom d’Emmanuel Dibango, né d’une mère couturière et d’un père fonctionnaire, le 12 décembre 1933, à Douala, le port où débarquèrent les premiers Européens au Cameroun. L’organiste du temple protestant où sa mère est chef de chœur lui met la musique à l’oreille et puis un oncle, vaguement guitariste. En 1949, il a 15 ans lorsque son père l’envoie en France, pour faire des études. Après vingt et un jours de traversée, il débarque à Marseille, avant de rejoindre sa famille d’accueil à Saint-Calais (Sarthe). Au milieu de ses bagages, il y a trois kilos de café qui paieront à ses hôtes son premier mois de pension. Manu Dibango aimait raconter cette anecdote qui lui inspirera le titre de sa première autobiographie, écrite en collaboration avec Danielle Rouard, Trois kilos de café (Lieu commun, 1989) – une seconde paraîtra en 2013, chez L’Archipel, Balade en saxo, dans les coulisses de ma vie. Après le collège à Saint-Calais, il fréquente le lycée de Chartres, où il apprend le piano avec un des enseignants. C’est pour lui l’âge des premières cigarettes et surtout la découverte du jazz, grâce à un compatriote de quatre ans son aîné, rencontré en colonie de vacances, à Saint-Germain-en-Laye, Francis Bebey (1929-2001), lui aussi futur musicien camerounais notoire. Celui-ci lui fait aimer Duke Ellington. Ils créent ensemble un trio dans lequel Dibango tient mandoline et piano. Au début des années 1950, Dibango découvre le saxophone alto, son futur identifiant. L’année de son bac, préparé (plus ou moins) à Reims, il file à Paris pendant les vacances, y passe ses nuits à fréquenter caves et cabarets où frétille le jazz. Il ne pense pas encore faire de la musique un métier mais son échec au bac va ouvrir le chemin. Quand son père lui coupe les vivres, en 1956, il part à Bruxelles. Embauché au Tabou, un cabaret à la mode, il y séduit un mannequin, Marie-Josée dite « Coco », qui deviendra sa femme. Puis il tourne à travers la Belgique avant de prendre la direction de l’orchestre d’une boîte bruxelloise, Les Anges noirs. Un jour y passe Joseph Kabasele, dit « Grand Kallé » (1930-1983), l’un des ténors de la rumba congolaise. Il est le créateur d’Indépendance cha cha, l’hymne des indépendances africaines et le premier tube panafricain, composé à Bruxelles, en 1960, au moment de la table ronde réunissant les dirigeants politiques congolais et les autorités belges. « Grand Kallé » embauche Manu Dibango comme saxophoniste dans son orchestre African Jazz, lui fait enregistrer avec lui et son groupe une quarantaine de titres dans un studio à Bruxelles, puis l’emmène en Afrique. Dibango s’installe avec sa femme à Léopoldville (future Kinshasa) où il ouvre son propre club, le Tam-Tam. En 1962, il débute une carrière discographique sous son nom en gravant des 45-tours à Léopoldville ou Bruxelles, dont le fameux Twist à Léo (Léo pour Léopoldville), un de ses premiers succès. Après une courte période de retour au Cameroun où il ouvre un second Tam-Tam, le musicien retourne s’installer en France, y collabore avec Dick Rivers, Nino Ferrer – dont il devient le chef d’orchestre –, Mike Brant… tout en continuant à enregistrer des 45-tours. Après un premier album, Saxy Party, constitué de reprises et de compositions, l’année 1972 marque le départ d’une nouvelle vie. 1972 est surtout l’année de Soul Makossa. Un titre que son auteur pensait anecdotique, relégué sur la face B d’un 45-tours, au verso de l’hymne que Dibango avait composé pour soutenir l’équipe du Cameroun, pays qui accueillait la 8e Coupe d’Afrique des nations de football. Inclus dans l’album O Boso, Soul Makossa se vendra à des millions d’exemplaires à travers le monde. Le tube sera « emprunté », sans autorisation, par Michael Jackson pour Wanna Be Startin’ Somethin’ sur l’album Thriller (1982). Il sera encore cité par Rihanna dans Don’t Stop the Music (2007) et par Jennifer Lopez dans le clip de Feelin’ So Good (2012). Soul Makossa permet à Manu Dibango de triompher à l’Olympia en 1973, tout en lui ouvrant les pistes de danse africaines et les ondes aux Etats-Unis. Le DJ new-yorkais David Mancuso, organisateur des soirées disco du Loft, avait craqué pour ce groove d’une efficacité redoutable. Manu Dibango est invité dans la foulée au prestigieux Apollo Theater, à Harlem, puis par le Fania All Stars, qui réunit le gotha d’une salsa en pleine ébullition à New York. « A l’époque, racontera-t-il, chacun revendiquait les racines africaines dans le Black et le Spanish Harlem. Les Fania All Stars m’ont demandé de tourner avec eux. J’étais le seul Africain de la bande, j’apparaissais donc un peu comme un symbole. » http://www.kweeper.com/charles/image/6522590 Tue, 24 Mar 2020 12:19:33 +0100 charles manu dibango coronavirus covid 19 [Archive 1984] Manu Dibango au micro de Jean-François Bizot http://www.kweeper.com/charles/video/6522588 http://www.kweeper.com/charles/video/6522588 Tue, 24 Mar 2020 11:39:38 +0100 charles manu dibango jean-françois bizot Carl von Linné, à l'origine de la nomenclature binominale des plantes http://www.kweeper.com/charles/image/6521986 Linné, fils d’un pasteur suédois sans fortune, connaît une jeunesse austère et studieuse. Il étudie la médecine et la botanique (qui est à l’époque une branche de la médecine). En 1732, la Société des sciences d’Uppsala l’envoie en expédition en Laponie, où il découvre avec émerveillement une flore inconnue. Au retour, il part aux Pays-Bas et y acquiert le titre de docteur en médecine. Dès 1735 à Leyde, il publie un court opuscule exposant sa méthode de classification (Systema naturae). Il marche dans les pas du naturaliste anglais John Ray et du français Sébastien Vaillant, mais va plus loin qu’eux. Depuis le XVIe siècle, les naturalistes ont en effet amoncelé de façon empirique une masse d’informations et le besoin de les ordonner se fait sentir. Linné veut réorganiser ce savoir suivant un ordre précis. Pour élaborer son système de classification, il s'inspire de John Ray, botaniste de la fin du XVIIe siècle et de sa définition du concept d'espèce : « ensemble d’individus qui engendrent, par la reproduction, d’autres individus semblables à eux- mêmes ». *** Vous avez peut-être remarqué des noms botaniques d’espèces parfois suivis d’un L, comme par exemple Ulmus pumila L. pour l’orme de Sibérie ou Meconopsis cambrica L. pour le pavot jaune. Il s’agit du L de Linné. Que signifie ce L. accolé au nom des plantes ? Derrière le nom botanique des plantes, le L accolé indique, en abrégé, le nom de la personne qui a nommé le végétal pour la première fois. Lorsqu’il s’agit du L, il faut y voir le nom du botaniste Linné, auteur d’une incontournable classification. Son système de classification des plantes, dont il étudia un très grand nombre, eut un écho pratiquement universel. Il fut le premier à généraliser l’utilisation d’une nomenclature binominale en latin, c'est-à-dire qui donne d’abord le nom du genre puis celui de l’espèce. Ensuite, les espèces obtenues par sélection, c'est-à-dire horticoles, se voient ajouter le nom du cultivar, dit variété. Par exemple, Lilium regale ‘Album’ est le résultat de : Lilium : genre regale : espèce 'Album' : variété Tous les végétaux sont ainsi dénommés sous un seul nom, construit sur ce modèle, les rendant parfaitement identifiables quant à leur origine. A l’époque la notion d’évolution n’existe pas, ce qui fera de cette nomenclature, la classification standard au XIXe siècle. Linné alla au-delà des plantes puisque ses travaux, dans Systema naturae publié en 1735, ont concerné la classification des règnes animal, minéral et végétal avec pour ambition de généraliser son système rationnel et universel mis au point pour les végétaux, également pour les animaux et les minéraux. Toutefois, son œuvre majeure demeure Species plantararum, ouvrage publié en 1753, dans lequel 8000 plantes étaient référencées selon sa classification. L’ingéniosité de la nomenclature de Linné a séduit de nombreux jeunes naturalistes qui se sont mis à son service et sont partis aux quatre coins du monde pour reconnaitre et identifier la flore. La contrepartie de cet immense succès conjuguée à l’ambition démesurée de Linné, se manifesta par une opposition vigoureuse menée notamment par les philosophes des Lumières (Buffon, Diderot…) qui lui reprochèrent le principe de fixité des espèces que sa classification implique, le manque de recours à l’expérimentation et à la raison, et une trop forte emprise de la religion et du créationnisme dans ses travaux. Linné est très croyant et selon lui, Dieu est à l’origine de la création du monde et des espèces vivantes qui sont immuables : on le qualifie donc de "fixiste". La grandeur de la création divine touche ses limites lorsque l’idée de l’évolution des espèces impulsée notamment par Darwin se développe. Carl von Linné fut malgré tout membre de l'Académie royale des sciences de Suède et de l'Académie royale danoise des sciences et des lettres, et sa nomenclature binominale est restée une référence. http://www.kweeper.com/charles/image/6521986 Sun, 22 Mar 2020 13:17:41 +0100 charles carl von linné nature philosophie alain deneault "Reprendre l'économie aux économistes", c'est là le projet d'Alain Deneault. http://www.kweeper.com/charles/image/6521987 i le terme d'économie est aujourd'hui essentiellement associé à la sphère financière et aux stratégies comptables, il n'en a pas toujours été ainsi. L'écologie, sujet majeur de notre temps, constitue le point d'entrée de cette quête. Dans "L'économie de la nature", premier volume d'une série au long cours, l'auteur retrace l'histoire d'une idée qui prend corps chez les naturalistes et les premiers économistes, les "physiocrates" du 18e siècle. Pour Carl Von Linné, naturaliste suédois, l'économie de la nature reflète le génie de la volonté divine. Pour Buffon, père de l'histoire naturelle, le monde sauvage est une friche infâme, un chaos sans intelligence dans lequel l'homme se doit d'apporter ordre et harmonie: "la nature brute est hideuse et mourante; c'est moi, moi seul qui peux la rendre agréable et vivante" écrit-il. La nature subordonnée, la voilà qui devient ressource à exploiter. L'émergence d'une économie souveraine favorise la naissance d'une production agricole excédentaire, destinée à dégager toujours plus de bénéfices. Et c'est "la nature qu'on repousse hors-champ", comme l'écrit le malicieux Deneault. En déroutant l'économie des équilibres naturels, on appauvrit non seulement la définition du mot "économie", mais également, plus grave encore, notre compréhension de la nature et de ses relations à l'humain. Réconcilier écologie et économie, comme le professent de nombreux politiciens, reviendrait donc à retrouver le chemin de cette "économie de la nature" ancienne, celle d'avant l'émancipation d'une économie désincarnée. http://www.kweeper.com/charles/image/6521987 Sun, 22 Mar 2020 13:17:41 +0100 charles alain deneault philosophie économie nature De Marseille à Fox News : comment les essais de Didier Raoult sur la chloroquine ont convaincu Dona http://www.kweeper.com/charles/image/6521781 Ce pourrait être un tournant dans la lutte contre le coronavirus SARS-CoV-2. Ce jeudi 19 mars, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, le président des États-Unis Donald Trump a "approuvé" un recours à la chloroquine pour lutter contre le Covid-19, expliquant aux Américains "pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement" car il a "montré des résultats préliminaires très encourageants". Mais quels sont ces résultats "très encourageants" ? Le professeur Didier Raoult nous l'affirme : il a été mis au courant que c’est bien sur la base de ses travaux que Donald Trump a décidé de recourir à la chloroquine. "Je suis content à titre personnel, mais surtout pour les États-Unis et les vies potentiellement sauvées. J’aimerais avant tout que mon pays, la France, fasse de même." Il explique n'avoir aucun a priori politique : "Je n’ai jamais caché mes données à l’extérieur, tout en prévenant l’État français de ce que je faisais. Je ne suis pas responsables des démarches qui ont lieu par la suite." Trump l'a confirmé via ses derniers tweets ce samedi 21 mars 2020 : c’est sur la base des travaux de Didier Raoult que le président des Etats-Unis a décidé de recourir à la chloroquine pour soigner le coronavirus. http://www.kweeper.com/charles/image/6521781 Sat, 21 Mar 2020 22:13:23 +0100 charles didier raoult chloroquine coronavirus trump fox news Loketo - Aurlus Mabélé - Femme ivoirienne http://www.kweeper.com/charles/video/6521544 A 67ans, Aurlus Mabélé, le roi du soukous, décéde du coronavirus. Une légende, un monstre sacré, une véritable icône, le roi de la danse et des "sappeurs" a tiré à 67 ans sa révérence. L’enfant de Brazzaville au Congo a été emporté par le coronavirus. L'annonce officielle de son décès a été annoncé par sa fille Liza Monet. De son vrai nom Aurélien Miatsonama, il a fondé le groupe Loketo qui dans les années 80 a écumé les scènes de Martinique, de Guadeloupe de Guyane et de la Réunion grâce à Michel Nicole, l'un des organisateurs de l'époque. Ce chanteur hors pair accompagné par le célèbre Diblo Dibala a vendu plus de 10 millions de disques en 30 ans de carrière. On se souviendra des performances de l'artiste en chant et en danse, mais aussi sa grande gentillesse et sa force communicative. http://www.kweeper.com/charles/video/6521544 Fri, 20 Mar 2020 11:58:19 +0100 charles "Gestion De Projet : Scrum" http://www.kweeper.com/charles/video/6521389 http://www.kweeper.com/charles/video/6521389 Fri, 20 Mar 2020 03:59:47 +0100 charles scrum gestion de projet methodologie Le saxophoniste Manu Dibango hospitalisé pour cause de coronavirus http://www.kweeper.com/charles/image/6521382 Manu Dibango, saxophoniste et légende de l'afro-jazz, a été hospitalisé pour cause de #coronavirus et « se repose et récupère dans la sérénité », peut-on lire sur sa page Facebook officielle. Ce site informe sobrement d'« une récente hospitalisation due au Covid-19 » de cette légende de la musique africaine, née au Cameroun il y a 86 ans. Le musicien, toujours selon ce document, « se réjouit d'avance de retrouver prochainement » son public. Manu Dibango est l'auteur d'un des plus grands tubes planétaires de la musique world, avec « Soul Makossa » (1972). http://www.kweeper.com/charles/image/6521382 Fri, 20 Mar 2020 01:29:31 +0100 charles manu dibango coronavirus La mise en quarantaine : Histoire http://www.kweeper.com/charles/image/6521312 C'est pour se protéger de la peste qu'apparaissent aux XIVe et XVe siècles les premières mesures documentées d'isolement des navires provenant de zones infestées, à Dubrovnik (Croatie) en 1377 puis à Venise (Italie) à partir de 1423. La durée imposée de l'isolement, 40 jours, détermine le mot "quarantaine". Les établissements qui accueillent les équipages confinés portent le nom de lazaret: déformation du nom de l'îlot dans la lagune vénitienne où accostaient les navires, Santa Maria di Nazaret, ou bien référence au lépreux de la Bible, Lazare. Les quarantaines sont ensuite régulièrement adoptées en Europe lors d'épidémies, jusqu'à la grande pandémie de choléra qui touche le continent dans les années 1830. - Apparition du cordon sanitaire - Le terme "cordon sanitaire" naît en France au XIXe siècle lorsqu'en 1821 Paris envoie 30.000 soldats pour bloquer la frontière avec l'Espagne, afin d'empêcher la diffusion d'une épidémie de fièvre jaune. Mais bien avant cette date, des barrières sanitaires ont parfois été instaurées lors de grandes épidémies de peste, rappelle Tom Solomon. Ce spécialiste britannique des maladies émergentes à l'Université de Liverpool cite "l'exemple fameux" de l'isolement volontaire en 1665 du village d'Eyam (Angleterre) après un cas de peste pour éviter de contaminer le reste de la région. Dans le sud-est de la France, un "mur de la peste" est érigé en Vaucluse en 1721 sur 27 kilomètres pour protéger la région du Comtat Venaissin de la peste qui sévit alors à Marseille et en Provence. http://www.kweeper.com/charles/image/6521312 Thu, 19 Mar 2020 18:19:15 +0100 charles quarantaine histoire un internaute crée un générateur d'attestation de déplacement pour le confinement en France. http://www.kweeper.com/charles/sentence/6520820 Il est accessible ici https://johann.pardanaud.com/covid-19-certificate/ D'après l'auteur du générateur: Le code est open source, les fichiers sont hébergés sur Github Pages, les données sont stockées en local les requêtes (inexistantes) peuvent être inspectées dans les devtools https://twitter.com/johannpardanaud/status/1240015595476856833 http://www.kweeper.com/charles/sentence/6520820 Wed, 18 Mar 2020 11:49:07 +0100 charles coronavirus NIVAQUINE 100 mg, comprimé sécable - Notice patient http://www.kweeper.com/charles/image/6520738 1. QU’EST-CE QUE NIVAQUINE 100 mg, comprimé sécable ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ? Retour en haut de la page Classe pharmacothérapeutique : ANTIPALUDIQUE- code ATC : P01BA01 Nivaquine appartient à une famille de médicaments appelés antipaludiques. Ce médicament contient de la #chloroquine. Il est utilisé : · pour le traitement curatif et la prévention du paludisme. · Le paludisme est une maladie tropicale causée par un parasite microscopique, le Plasmodium, transmis par les piqûres de moustiques. Le paludisme peut être grave et doit être traité rapidement. Attention : Dans certaines régions, ce parasite peut être résistant à l'action de la chloroquine (Asie du Sud-Est, Nord de l'Amérique du Sud, certains pays d'Afrique). Nivaquine peut ne pas suffire à la prévention ou au traitement d'un accès de paludisme. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou dans un centre spécialisé avant votre départ pour connaître la prévention la plus adaptée à votre projet de voyage. · pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (maladie des articulations), · pour le traitement de certaines formes de lupus (maladie inflammatoire susceptible d’entraîner l’atteinte de plusieurs organes) et le traitement préventif des lucites (allergies au soleil). Mode d'administration Voie orale. Afin d'éviter les nausées et vomissements, administrer la chloroquine après les repas. Afin de prévenir la survenue de troubles du sommeil qui peuvent être liés à la prise de ce médicament, il est préférable d'absorber le comprimé après le repas du matin ou du midi. Durée de traitement Se conformer à l'ordonnance de votre médecin. CONTRE-INDICATIONS POUR NIVAQUINE 100 MG Ne prenez jamais NIVAQUINE 100 mg, comprimé sécable dans les cas suivants : Rétinopathie (maladie atteignant la rétine), pour le traitement préventif du paludisme. Allergie connue à la chloroquine, à ses dérivés ou à l'un des constituants de ce médicament. Si vous êtes allergique (hypersensible) au blé, en raison de la présence d'amidon de blé. EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN. ********* LABORATOIRE(S) TITULAIRE(S], FABRICANT(S) OU EXPLOITANT(S) SANOFI-AVENTIS FRANCE 1-13, boulevard Romain Rolland 75014 PARIS Exploitant SANOFI-AVENTIS FRANCE 1-13, boulevard Romain Rolland 75014 PARIS Fabricant FAMAR LYON Avenue du Général de Gaulle 69230 SAINT GENIS LAVAL ou AVENTIS PHARMA Rainham Road South DAGENHAM ESSEX RM10 7 XS GRANDE BRETAGNE http://www.kweeper.com/charles/image/6520738 Wed, 18 Mar 2020 00:32:55 +0100 charles chloroquine famar Le sous-traitant pharmaceutique Famar aurait mis ses 12 usines, dont 4 en France, en vente. http://www.kweeper.com/charles/image/6520737 Rien ne semble plus aller chez Famar. Le sous-traitant pharmaceutique européen, d’origine grecque, aurait mis tous ses actifs industriels en vente, selon une intersyndicale française composée de la CGT, de la CFE-CGC et de FO. Douze usines seraient ainsi concernées aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne, au Québec (Canada), ainsi que quatre en Grèce et autant en France. De plus, le site français basé à Saint Genis Laval, dans le Rhône, pourrait faire l’objet d’une procédure de redressement judiciaire. Ni la direction de Famar, ni les représentants du fonds KKR, ni le tribunal d’administration de Lyon n’étaient disponibles pour nous répondre. En mars 2017, le fonds KKR, via sa filiale Pillarstone, est entré au capital de Famar en reprenant des dettes. Selon une source syndicale, KKR détiendrait aujourd’hui plus que la majorité des parts, acquises auprès des banques créancières du groupe suite à des difficultés financières liées à la crise grecque. A travers le monde, Famar recense environ 3000 salariés, et formule et conditionne des médicaments pour le compte de grands groupes pharmaceutiques, comme Sanofi ou Merck. Période d’observation de trois mois En France, les usines sont implantées à Orléans (Loiret), le plus grand site français de Famar, à L’Aigle (Orne), à Saint-Rémy-Sur-Avre (Eure), ainsi donc qu’à Saint Genis Laval, une usine qui avait été cédée en 2004 par Aventis. Cette usine lyonnaise, qui compte 322 salariés, pourrait faire l’objet d’une procédure de redressement judiciaire. http://www.kweeper.com/charles/image/6520737 Wed, 18 Mar 2020 00:19:36 +0100 charles chloroquine coronavirus famar santé Coronavirus : le député LR Guy Teissier testé positif et suivi par le Pr Didier Raoult à Marseil http://www.kweeper.com/charles/image/6520736 Voici ce qu'il écrit sur sa page Facebook "Rien ne me laissait penser que je puisse être contaminé par le Coronavirus. C'est une bonne fièvre dans la nuit de jeudi à vendredi qui m'a ramené à la réalité et qui me décidera à prendre contact avec l'IHU. Ce dernier m'a proposé de faire un test. J'ai appris, hier matin, que le résultat de mes analyses était positif. J'ai immédiatement été hospitalisé à l'IHU Méditerranée. Dès mon arrivée, j'ai pu constater la qualité de l'accueil et du protocole que le Pr Didier Raoult a mis en place avec ses collègues dans ce remarquable institut. Ce service hospitalier est vraiment à la hauteur de la situation. Je suis donc en chambre d’isolement pour quelques jours avant d'être confiné à mon domicile pour terminer ma quarantaine. Je suis en forme sans connaitre de problème de santé. Ma situation ne présente pas de signe inquiétant. Je pense avoir contracter le virus à l'Assemblée Nationale où il semblerait qu'il y ait eu un important foyer infectieux puisque 15 de mes collègues ont déjà été contaminés. J'appelle chacun à faire preuve de responsabilité en appliquant les mesures qui s'imposent pour éviter la propagation." Source : https://www.facebook.com/guy.teissier.1/posts/1525262607639415 http://www.kweeper.com/charles/image/6520736 Tue, 17 Mar 2020 23:59:24 +0100 charles didier raoult coronavirus chloroquine Santé : 322 emplois menacés sur le site Famar Lyon http://www.kweeper.com/charles/image/6520734 http://www.kweeper.com/charles/image/6520734 Tue, 17 Mar 2020 23:52:49 +0100 charles chloroquine coronavirus famar santé ACTUEL numéro d'Octobre 1971 http://www.kweeper.com/charles/image/6520732 http://www.kweeper.com/charles/image/6520732 Tue, 17 Mar 2020 22:28:33 +0100 charles actuel nova presse Coronavirus stade 3 : le traitement à la chloroquine efficace, selon le Pr Raoult de l'IHU Marseill http://www.kweeper.com/charles/image/6520710 Pr. Didier Raoult a publié les résultats de ses essais cliniques sur l'efficacité de l'utilisation de la #chloroquine pour lutter contre la covid-19. (n = 24). (PLQ = Plaquenil près de la chloroquine et AZT = antibiotique). http://www.kweeper.com/charles/image/6520710 Tue, 17 Mar 2020 17:21:50 +0100 charles didier raoult coronavirus santé epidemie infectiologie paludisme chloroquine Coronavirus : Premiers résultats pour la chloroquine - Pr Didier Raoult http://www.kweeper.com/charles/video/6520709 D'après le professeur Didier Raoult de l'IHU Méditerranée, après six jours de test clinique sur la prise de Plaquenil, l'un des noms commerciaux de la chloroquine, un quart des 24 patients tests étaient encore porteurs du virus. Mieux : « Associé à la prise d'antibiotiques ciblés contre la pneumonie bactérienne (l'azythromycine), le traitement a totalement guéri les sujets dans la semaine, alors que 90 % des malades qui n'ont pas pris de traitement sont toujours positifs », affirme l'infectiologue parmi les plus cités au monde. https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/exclusif-coronavirus-on-sait-guerir-la-maladie-affirme-linfectiologue-didier-raoult-1186129 http://www.kweeper.com/charles/video/6520709 Tue, 17 Mar 2020 17:17:19 +0100 charles didier raoult coronavirus santé epidemie infectiologie paludisme chloroquine Coronavirus : Et pendant ce temps au Cameroun, un 5ème cas détecté http://www.kweeper.com/charles/image/6520685 #Coronavirus Twieet du Dr MANAOUDA MALACHIE @DrManaouda "Nous venons encore d'enregistrer un 5ème cas confirmé cette nuit à Yaoundé. Il s'agit d'une personne rentrant de France. A l'instar des autres, elle a été immédiatement prise en charge. Continuons de nous mobiliser et de suivre les mesures d'hygiène prescrites." http://www.kweeper.com/charles/image/6520685 Tue, 17 Mar 2020 14:59:31 +0100 charles coronavirus Confinement : prenez garde ! http://www.kweeper.com/charles/image/6520682 #lol http://www.kweeper.com/charles/image/6520682 Tue, 17 Mar 2020 14:23:10 +0100 charles lol Les résultats préliminaires ont montré que l' hydroxy-chloroquine est efficace dans le traitement http://www.kweeper.com/charles/image/6520356 Selon le journal "Global Times" (@globaltimesnews) Les résultats préliminaires ont montré que l' hydroxy-chloroquine est efficace et sûre dans le traitement des patients # COVID19, se classant ainsi comme le premier médicament thérapeutique selon l'approche thérapeutique de Shanghai. Source : https://twitter.com/globaltimesnews/status/1239443344079503360  De plus, des chercheurs de la Stanford University School of Medicine (Johns Hopkins, Thomas Broker et James Todaro) ont publié une note dans laquelle ils indiquent qu'il existe de plus en plus de preuves que la chloroquine est un traitement très efficace pour COVID-19. Ces chercheurs ont exploré la chloroquine en tant que traitement / prophylactique pour traiter et prévenir le coronavirus. https://docs.google.com/document/d/e/2PACX-1vTi-g18ftNZUMRAj2SwRPodtscFio7bJ7GdNgbJAGbdfF67WuRJB3ZsidgpidB2eocFHAVjIL-7deJ7/pub  L'utilisation de la chloroquine (comprimés) montre des résultats favorables chez les humains infectés par le coronavirus, notamment un temps de récupération plus rapide et un séjour à l'hôpital plus court. La recherche montre que la chloroquine a également un fort potentiel en tant que mesure prophylactique (préventive) contre le coronavirus en laboratoire, en attendant la mise au point d'un vaccin. La chloroquine est un médicament peu coûteux et disponible dans le monde entier qui est largement utilisé par l'homme depuis 1945 contre le paludisme, les maladies auto-immunes et diverses autres affections. Analyse identique à celle du Pr Didier Raoult : http://kpr.me/10czFI http://www.kweeper.com/charles/image/6520356 Mon, 16 Mar 2020 10:09:38 +0100 charles chloroquine coronavirus Des fois, dans le combat entre l'humanité et la maladie, on ne peut qu'espérer des petites victoir http://www.kweeper.com/charles/image/6520294 http://www.kweeper.com/charles/image/6520294 Sun, 15 Mar 2020 19:53:56 +0100 charles Patients zéro Histoires inversées de la médecine par Luc PERINO http://www.kweeper.com/charles/image/6520282 L’histoire célèbre les victoires que les médecins ont remportées sur les maladies. Mais elle néglige leurs patients dont les troubles, les souffrances ou les plaintes ont inauguré de nouveaux diagnostics, remis en cause certaines théories médicales ou ouvert des perspectives thérapeutiques inédites. L'ouvrage raconte sous forme de récits une autre histoire de la médecine : une histoire « par en bas », dans laquelle des malades qui parfois s’ignorent et des patients comptés trop souvent pour zéro prennent la place des mandarins et des héros. Parmi ces « cas », certains sont célèbres, comme le petit Joseph Meister, qui permit au vaccin antirabique de Pasteur de franchir le cap de l’expérimentation humaine, ou Phineas Gage, dont le crâne perforé par une barre à mine révéla les fonctions du lobe frontal. La plupart sont oubliés ou méconnus, comme Auguste Deter, qui fit la renommée d’Aloïs Alzheimer, Mary Mallon, la plus saine des porteurs sains, qui ne souffrit jamais de la typhoïde qu’elle dissémina autour d’elle, ou Henrietta Lacks, atteinte d’un cancer foudroyant, dont les cellules dotées d’un pouvoir de prolifération exceptionnel éveillèrent la quête du gène de l’immortalité en voyageant autour du monde. À travers eux, ce livre interroge les errements, les excès et les dérives de la médecine d’hier à aujourd’hui. Des origines foraines de l’anesthésie générale aux recherches génétiques ou neurobiologiques les plus actuelles en passant par les premières expériences de réassignation sexuelle, il tente de rendre justice aux miraculés, aux cobayes ou aux martyrs dont la contribution au progrès de la connaissance et du soin a été aussi importante que celle de leurs médecins, illustres ou non. http://www.kweeper.com/charles/image/6520282 Sun, 15 Mar 2020 18:24:28 +0100 charles medecine santé recherche essai pasteur joseph meister La grippe de 1968 ou grippe de Hong-Kong http://www.kweeper.com/charles/image/6520206 La grippe de 1968 ou grippe de Hong Kong était une pandémie de grippe qui a eu lieu dans le monde entier de 1968 à 1969. Elle a tué environ 1 million de personnes et a été causée par une souche réassortie H3N2 du virus H2N2 de la grippe A. Cette pandémie a touché un demi-million d'habitants de Hong-Kong, soit 15 % de la population. Un an après être partie de Hongkong, la grippe fait, en deux mois, 31 226 morts en France, deux fois plus que la canicule de 2003. A l'époque, ni les médias ni les pouvoirs publics ne s'en étaient émus. L'origine du virus est probablement liée à une souche réassortie apparue en Asie centrale vers le mois de février 1968. L'épidémie est reconnue lorsqu'elle touche Hong-Kong à partir de la mi-juillet. En août 1968, 500 000 personnes sont infectées à Hong-Kong. De là, l'épidémie s'étend rapidement à toute l'Asie du Sud-Est, l'Inde et l'Australie. D'importantes différences sont notées, au Japon l'épidémie apparait moins forte, plus éparse et plus irrégulière. Puis, sa progression se ralentit pour toucher l'hémisphère nord durant l'hiver 1968-1969. Le virus fait alors près de 50 000 morts aux États-Unis en 3 mois, avant de se propager en Europe de l'Ouest en 1969. En France, le virus est isolé à la fin de l'hiver 1968-1969, mais sans se montrer dangereux. Après la pause de l'été 1969, l'épidémie de l'hiver (décembre 1969-janvier 1970) est très sévère en France avec 17 000 décès directs (déclarés comme dûs à la grippe), et un excédent de mortalité de plus de 40 000. À l'échelle mondiale, le bilan de la pandémie est de 1 million de morts. La «grippe de Hongkong» alias «grippe de 68» est la troisième du XXe siècle après la «grippe espagnole» (20 à 40 millions de morts en 1918-1920) et la «grippe asiatique» (2 millions de morts en 1957). ET EN FRANCE ? Les statisticiens et épidémiologistes Antoine Flahault et Alain-Jacques Valleron ont découvert au terme d'une analyse des fichiers de mortalité conservés par l'unité CEPIDC (Centre épidémiologique sur les causes médicales de décès) de l'Inserm, l'ampleur exacte de cette grippe «oubliée» : «25 068 morts en décembre 1969 et 6 158 en janvier 1970, soit 31 226 en deux mois, révèle Antoine Flahaut. Fait frappant, cette énorme surmortalité saisonnière est passée pratiquement inaperçue.» http://www.kweeper.com/charles/image/6520206 Sun, 15 Mar 2020 12:44:51 +0100 charles grippe pandémie épidémie santé histoire L'artiste malienne Rokia Traoré incarcérée à la prison de Fleury Mérogis en France http://www.kweeper.com/charles/image/6520148 Rokia Traoré est détenue depuis hier à la prison de Fleury Mérogis en France. Un contentieux l’oppose avec son ex-compagnon sur la garde de leur fille de 4 ans. La justice belge saisie par son ex-compagnon, l’a condamnée pour enlèvement, séquestration et prise d’otage et avait émis un mandat d’arrêt international contre elle. Décision de laquelle elle avait fait appel, et c’est en se rendant à l’audience d’appel en Belgique qu’elle a été arrêtée à l’escale de Paris et écrouée à Fleury Mérogis. A ses avocats reviennent la tache de vérifier si cette procédure était légale, si la justice belge était compétente pour traiter de cette affaire, si ses droits ont été respectés, si la qualification des faits est adéquate. Sur le plan factuel, la fille en question vit, depuis qu’elle a 4 mois, au Mali avec sa mère où elle est scolarisée. Les raisons pour lesquelles Rokia a refusé de présenter leur fille sont évoquées dans ce communiqué de RFI : http://www.rfi.fr/fr/afrique/20200312-l-artiste-malienne-rokia-traor%C3%A9-incarc%C3%A9r%C3%A9e-en-france http://www.kweeper.com/charles/image/6520148 Sun, 15 Mar 2020 01:45:19 +0100 charles justice mali belgique rokia traoré La mort de Zanzibar ( partie 1) http://www.kweeper.com/charles/video/6520147 http://www.kweeper.com/charles/video/6520147 Sun, 15 Mar 2020 01:40:00 +0100 charles bikutsi têtes brulées Coronavirus, un témoignage du Dr Daniele Macchini, rapporté par Silvia Stringhini http://www.kweeper.com/charles/image/6520133 Daniele Macchini, docteur de l'hôpital Humanitas Gavazzeni à Bergame (Lombardie), raconte son expérience dans les derniers jours dans la lutte contre le coronavirus. Voici la traduction en français de son récit pour donner un témoignage important de la situation sur le terrain en Italie. À Bergame, le 10 mars 2020, Dr. Daniele Macchini Dans l’un des e-mails que je reçois constamment de mon service de santé ces jours-ci, il y avait aussi un paragraphe intitulé « faire preuve de responsabilité sociale », avec quelques recommandations qu’on ne peut que suivre. Après avoir longuement réfléchi à la question d’écrire sur ce qui nous arrive puis d’écrire sur ce sujet, j’ai senti que garder le silence n’était pas du tout responsable. Je vais donc essayer de transmettre aux personnes « en dehors du secteur médical » et plus éloignées de notre réalité ce que nous vivons à Bergame en ces jours de pandémie de Covid-19. Je comprends la nécessité de ne pas créer de panique, mais quand le message de la dangerosité sur ce qui se passe n’atteint pas les gens, et que j’entends encore certains faire peu de cas des recommandations et des gens qui se rassemblent, se plaignant plutôt de ne pas pouvoir aller à la salle de sport ou faire des tournois de football, je frémis. Je comprends également les dommages économiques et témoigne de ma préoccupation quant aux conséquences des mesures prises pour faire face à la situation actuelle de pandémie. Après l’épidémie, le drame reprendra. Toutefois, outre le fait que nous sommes littéralement en train de dévaster, même du point de vue économique, notre système national de santé, je me permets de mettre l’accent sur l’importance des dommages sanitaires, qui menacent tout le pays. Quand le message de la dangerosité sur ce qui se passe n’atteint pas les gens, et que j’entends encore certains faire peu de cas des recommandations et des gens qui se rassemblent, se plaignant plutôt de ne pas pouvoir aller à la salle de sport ou faire des tournois de football, je frémis. DR DANIELE MACCHINI J’ai moi-même observé avec un certain étonnement la réorganisation de l’ensemble de mon hôpital la semaine précédente, alors que notre ennemi actuel était encore dans l’ombre : les salles se sont lentement et littéralement « vidées », les élections du personnel ont été interrompues, on a renvoyé les patients en soins intensifs chez eux pour mettre en place autant de lits que possible et on a trouvé de nouveaux lieux pour placer les personnes infectées à part, afin d’éviter que la contagion ne se propage davantage. Toute cette transformation rapide a apporté dans les couloirs de l’hôpital une atmosphère de silence et de vide surréaliste que nous ne comprenions pas encore, dans l’attente d’une guerre qui n’avait pas encore commencé et dont beaucoup — moi y compris — n’étaient pas si sûrs qu’elle viendrait un jour avec une telle férocité. J’ouvre une parenthèse : tout cela, en silence et sans publicité, alors que plusieurs journaux ont eu le courage de dire que les soins de santé privés ne faisaient rien. Je me souviens encore de ma garde de nuit de la semaine précédente, où j’ai attendu en vain, sans fermer les yeux, attendant un appel de la microbiologie de l’hôpital Sacco1. J’attendais les résultats d’un prélèvement sur le premier patient suspecté d’être infecté de notre hôpital, en pensant aux conséquences pour nous et pour la clinique. Quand j’y pense, mon agitation sur un cas possible me semble presque ridicule et injustifiée, maintenant que j’ai vu ce qui se passe. C’était une atmosphère de silence et de vide surréaliste que nous ne comprenions pas encore, dans l’attente d’une guerre qui n’avait pas encore commencé et dont beaucoup — moi y compris — n’étaient pas si sûrs qu’elle viendrait un jour avec une telle férocité. DR DANIELE MACCHINI La situation actuelle est pour le moins dramatique ; aucun autre mot ne me vient à l’esprit. La guerre a littéralement explosé et les combats sont ininterrompus jour et nuit. L’un après l’autre, les pauvres malheureux se présentent aux urgences. Ils ont tout sauf les complications d’une grippe ( arrêtons de dire que c’est une mauvaise grippe !). Au cours de ces deux années, j’ai appris que les Bergamasques ne viennent pas aux urgences pour rien. Ils n’ont pas fait défaut à ce bon comportement, suivant toutes les indications données : une semaine ou dix jours à la maison, avec de la fièvre, sans sortir et risquer d’infecter des autres ; mais maintenant, ils n’en peuvent plus. Ils ne respirent pas assez, ils ont besoin d’oxygène. la Lombardie et 14 provinces du nord de l'Italie fermées par le décret coronavirus Il existe peu de thérapies médicamenteuses pour ce virus ; le cours dépend principalement de notre organisme. Nous ne pouvons le soutenir que lorsqu’il n’en peut plus. On espère surtout que notre corps éradiquera le virus de lui-même, soyons réalistes. Les thérapies antivirales sont expérimentales sur ce virus et nous apprenons de jour en jour davantage sur son comportement. Rester à la maison jusqu’à l’aggravation des symptômes ne change pas la prognose2 de la maladie. La guerre a littéralement explosé et les combats sont ininterrompus jour et nuit. L’un après l’autre, les pauvres malheureux se présentent aux urgences. DR DANIELE MACCHINI Mais aujourd’hui, il y a un besoin criant de lits : l’une après l’autre, les salles qui avaient été vidées se remplissent à un rythme impressionnant. Les tableaux avec les noms des patients, de couleurs différentes selon le bloc opératoire auquel ils appartiennent, sont maintenant tous rouges et au lieu de la chirurgie, il y a le diagnostic, toujours le même : une pneumonie interstitielle bilatérale. Expliquez-moi quel virus de la grippe provoque un drame aussi rapide ? C’est précisément là que réside la différence. Permettez-moi maintenant de m’attarder un peu sur la technique : dans la grippe classique, outre le fait qu’elle infecte une population beaucoup moins nombreuse sur plusieurs mois, les cas peuvent être compliqués moins fréquemment, uniquement lorsque le virus détruisant les barrières protectrices de nos voies respiratoires permet aux bactéries résidant normalement dans les voies respiratoires supérieures d’envahir les bronches et les poumons, provoquant des cas plus graves. Le Covid-19 a une influence insignifiante chez de nombreux jeunes, mais chez de nombreuses personnes âgées (et pas seulement), il s’agit d’un véritable SRAS car il atteint directement les alvéoles des poumons et les infecte, les rendant ainsi incapables de remplir leur fonction. L’insuffisance respiratoire qui en résulte est souvent grave et, après quelques jours d’hospitalisation, la simple administration d’oxygène dans un service hospitalier peut ne pas suffire. évolution de cas de coronavirus en dehors de la Chine En tant que médecin, cela ne me rassure pas que les cas les plus graves soient principalement des personnes âgées sujettes à d’autres pathologies ; la population âgée est la plus représentée dans notre pays et il est difficile de trouver une personne de plus de 65 ans qui ne prenne pas de pilule pour la tension artérielle ou le diabète. Je vous assure donc que lorsque vous voyez des jeunes qui se retrouvent aux soins intensifs intubés, en pronation ou pire en ECMO (une machine pour les cas les plus critiques, qui extrait le sang, le ré-oxygène et le renvoie dans le corps, en attendant que le corps, espérons-le, guérisse leurs poumons), votre tranquillité d’esprit disparaît soudain. Alors qu’il y a encore des personnes sur les réseaux sociaux qui se vantent de ne pas avoir peur et qui ignorent délibérément les conseils des médecins, en protestant parce que leurs habitudes de vie sont « temporairement » chamboulées, le désastre épidémiologique se produit. DR DANIELE MACCHINI Alors qu’il y a encore des personnes sur les réseaux sociaux qui se vantent de ne pas avoir peur et qui ignorent délibérément les conseils des médecins, en protestant parce que leurs habitudes de vie sont « temporairement » chamboulées, le désastre épidémiologique se produit. Et il n’y a plus de chirurgiens, d’urologues, d’orthopédistes ; nous sommes seulement des médecins qui font soudainement partie d’une seule équipe pour faire face à ce tsunami qui nous a submergés. Les cas se multiplient, on arrive désormais à un rythme de 15 à 20 admissions par jour, toutes pour la même raison. Les résultats des prélèvements se succèdent maintenant les uns après les autres : positifs ; positifs ; positifs. Soudain, les urgences s’effondrent. Des règlements d’urgence sont émis : les médecins des autres services de l’hôpital doivent venir grossir les rangs du service des urgences. Une réunion rapide pour apprendre comment fonctionne le logiciel de gestion des urgences et, quelques minutes plus tard, sont déjà en bas, à côté des guerriers, sur le front. L’écran de l’ordinateur affichant les raisons des arrivées est toujours le même : fièvre et difficultés respiratoires, fièvre et toux, insuffisance respiratoire, etc. Les examens, la radiologie, toujours avec la même phrase : « C’est une pneumonie interstitielle bilatérale, une pneumonie interstitielle bilatérale, une pneumonie interstitielle bilatérale ». Tous doivent être hospitalisés. Certains doivent déjà être intubés et placés dans le service de soins intensifs ; d’autres arrivent trop tard… Les résultats des prélèvements se succèdent maintenant les uns après les autres : positifs ; positifs ; positifs. Soudain, les urgences s’effondrent. DR DANIELE MACCHINI L’USI 3 devient saturée et, quand elle est pleine, d’autres lieux sont investis. Chaque ventilateur devient aussi précieux que de l’or : les salles d’opération dans lesquelles ont été suspendues les activités non urgentes deviennent des lieux de soins intensifs d’un nouveau genre. J’ai trouvé incroyable (je peux parler, du moins, au nom de l’Humanitas Gavazzeni — l’hôpital où je travaille ), la façon dont nous avons réussi à développer et réorganiser si rapidement des ressources aussi bien ajustées pour nous préparer à une catastrophe d’une telle ampleur. Et chaque réorganisation des lits, des services, du personnel, des équipes et des tâches est constamment revue jour après jour pour essayer de tout donner, et même plus. Ces salles, qui semblaient auparavant fantômes sont maintenant saturées, prêtes à essayer de donner le meilleur pour les malades, mais épuisées. J’ai vu la fatigue sur des visages qui ne savaient pas ce que c’était malgré la charge de travail déjà épuisante qu’ils avaient ; j’ai vu des gens s’arrêter encore plus longtemps qu’auparavant, pour des heures supplémentaires auxquelles ils étaient déjà habitués. J’ai vu une solidarité entre tous les membres du personnel ; aucun d’eux n’a manqué d’aller voir les internes dans le service des urgences pour leur demander : « Que puis-je faire pour vous maintenant ? », ou « Laissez cette hospitalisation, je vais la couvrir pour vous ! ». Les médecins qui déplacent les lits et transfèrent les patients, qui administrent les médicaments à la place des infirmières. Les infirmières ont les larmes aux yeux car on ne peut pas sauver tout le monde, et les paramètres vitaux de plusieurs patients révèlent un destin déjà annoncé. Il n’y a plus de quarts de travail, plus d’heures ; la vie sociale est suspendue pour nous. DR DANIELE MACCHINI Il n’y a plus de quarts de travail, plus d’heures ; la vie sociale est suspendue pour nous. Je suis séparé depuis quelques mois de ma famille. J’ai toujours fait tout mon possible pour voir mon fils constamment, même pendant la nuit, en veillant patiemment sur lui, repoussant sans cesse le sommeil. Mais cela fait presque deux semaines que je ne l’ai pas vu, pas plus que ma famille, par crainte de les infecter, et d’infecter à leur tour une grand-mère âgée ou des parents avec d’autres problèmes de santé. Je me contente de regarder quelques photos de mon fils entre deux sanglots, et de passer quelques appels vidéo. Alors, soyez patients vous aussi, même si vous ne pouvez pas aller au théâtre, au musée ou à la salle de sport. Essayez d’avoir pitié pour la multitude de personnes âgées dont vous pourriez causer le décès. Ce n’est pas de votre faute, je sais : les responsables sont ceux qui vous font rentrer dans la tête l’idée qu’on est en train d’exagérer ; ce témoignage, même, peut sembler exagéré à qui se trouve loin de l’épidémie. Mais de grâce, écoutez-nous, essayez de sortir de chez vous uniquement pour les choses indispensables. N’allez pas vous approvisionner en masse dans les supermarchés : c’est la pire des choses, car de cette façon vous vous concentreriez tous au même endroit, et le risque de contact avec des personnes infectées qui ne savent pas qu’elles le sont est plus élevé encore. Vous pouvez, en revanche, y aller comme vous le faites habituellement. Éventuellement, si vous avez un masque normal (même ceux que vous utilisez pour faire un travail manuel), mettez-le. Ne vous mettez pas en quête de masques FFP2 ou FFP3 : de ceux-là, nous avons besoin, et nous commençons à avoir des difficultés à nous en procurer. Nous avons dû jusqu’à présent optimiser leur utilisation, la restreignant à certaines circonstances uniquement, comme l’a récemment suggéré l’OMS au vu de leur épuisement presque omniprésent. Essayez d’avoir pitié pour la multitude de personnes âgées dont vous pourriez causer le décès. Ce n’est pas de votre faute, je sais : les responsables sont ceux qui vous font rentrer dans la tête l’idée qu’on est en train d’exagérer. DR DANIELE MACCHINI Oui, grâce à l’absence de certains dispositifs, moi et beaucoup d’autres collègues sommes certainement exposés malgré tous les moyens de protection dont nous disposons ; certains d’entre nous ont déjà été infectés malgré les différents systèmes de protection mis en place. Certains collègues contaminés ont à leur tour transmis le virus à des membres de leur famille, dont certains sont déjà entre la vie et la mort. Nous sommes là d’où vos craintes pourraient vous éloigner. Essayez de vous tenir à l’écart. Dites aux membres de votre famille qui sont âgés ou atteints d’autres maladies de rester à la maison, et apportez-leur de la nourriture, s’il vous plaît. Taux de mortalité Covid19 suivant les différentes tranches d'âge Nous n’avons pas d’autre alternative : c’est notre travail. En fait, ce que je fais ces jours-ci n’est pas vraiment le travail auquel je suis habitué, mais je le fais quand même, et il me conviendra également tant qu’il répondra aux mêmes principes : essayer de faire en sorte que certaines personnes malades se sentent mieux et guérissent, ou même simplement soulager la souffrance et la douleur de ceux qui ne peuvent malheureusement pas guérir. Je ne parle pas beaucoup des gens qui nous appellent des héros de nos jours et qui, jusqu’à tout récemment, étaient prêts à nous insulter et à nous dénoncer. Ils reviendront à l’insulte et nous dénonceront dès que tout cela sera terminé : les gens ont la mémoire courte. En outre, je ne me considère pas moi-même comme un héros : je fais ce que je dois faire. Nous prenons des risques tous les jours : quand nous nous enfonçons les mains dans le ventre plein de sang d’une personne dont nous ne savons même pas si elle a le VIH ou l’hépatite C ; quand nous le faisons même si nous savons qu’elle a le VIH ou l’hépatite C ; quand nous nous piquons avec le VIH et prenons des médicaments pendant un mois qui nous font vomir du matin au soir ; mais aussi lorsque nous ouvrons avec l’anxiété habituelle les résultats des tests aux différents contrôles après une ponction accidentelle, en espérant que nous ne sommes pas infectés. Nous gagnons simplement notre vie avec quelque chose qui suscite des émotions. Peu importe qu’elles soient bonnes ou mauvaises, nous les ramenons chez nous. Nous gagnons simplement notre vie avec quelque chose qui suscite des émotions. Peu importe qu’elles soient bonnes ou mauvaises, nous les ramenons chez nous. DR DANIELE MACCHINI En fin de compte, nous essayons simplement de nous rendre utiles à tous. Maintenant, vous qui me lisez, essayez de faire la même chose, car, tous, nous influençons la vie et la mort de quelques dizaines de personnes par nos actions. Vous avec les vôtres, beaucoup d’autres. Merci de partager et de faire partager ce message. Nous devons faire passer le mot pour éviter que ce qui se passe ici ne se produise dans toute l’Italie et dans le reste d’Europe. http://www.kweeper.com/charles/image/6520133 Sat, 14 Mar 2020 22:39:39 +0100 charles coronavirus santé italie daniele macchini Coronavirus : On n’est pas à l’abri dans les églises ? http://www.kweeper.com/charles/image/6520110 #Coronavirus http://www.kweeper.com/charles/image/6520110 Sat, 14 Mar 2020 18:08:59 +0100 charles coronavirus Coronavirus : Macron promet un plan de relance et met entre parenthèses le sérieux budgétaire http://www.kweeper.com/charles/image/6519713 Le chef de l'Etat a annoncé ce jeudi qu'il prendrait toutes les mesures nécessaires pour contrer la propagation du virus, « quoi qu'il en coûte ». Les objectifs budgétaires sont donc mis de côté, d'autant qu'il a promis un « plan de relance français et européen » pour gérer les conséquences économiques, sans préciser de montants. Il a jugé les décisions de la BCE « pas suffisantes ». Emmanuel Macron a répété trois fois l'expression « quoi qu'il en coûte » quand il a évoqué les mesures à prendre pour contrer la propagation du coronavirus. Une référence transparente au « whatever it takes » lancé à l'été 2012 par Mario Draghi, alors président de la BCE, expression annonciatrice des mesures non conventionnelles de la banque centrale qui ont permis de sauver l'euro. Emmanuel Macron veut lui aussi sortir des chemins conventionnels pour traiter la crise du coronavirus , et cela passera notamment par la mise entre parenthèses de l'orthodoxie budgétaire. L'objectif d'un déficit à 2,2 % du PIB à la fin d'année est désormais officiellement caduc, pour gérer à la fois la réponse sanitaire et la réponse économique. Sur le plan sanitaire, le gouvernement utilisera « tous les moyens financiers nécessaires pour porter assistance et pour sauver des vies », a expliqué le chef de l'Etat quand il a évoqué le soutien aux hôpitaux et aux personnels soignants. Il a également promis « des mesures exceptionnelles pour les plus fragiles ». La question de l'assurance-chômage est notamment sur la table. Sur le plan économique, « tout sera mis en oeuvre pour protéger les salariés et les entreprises ». Le renforcement du dispositif sur le chômage partiel devrait coûter au moins plusieurs centaines de millions d'euros, avait averti plus tôt dans la journée Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances. Il faudra ajouter à cela la suspension des cotisations et impôts dus en mars, avec à terme des mesures d'annulation, qui auront un impact budgétaire. Enfin, Emmanuel Macron a annoncé avoir « demandé au gouvernement de préparer d'ores et déjà un plan de relance national et européen cohérent avec nos priorités et nos engagements pour la France ». Cela fait plusieurs jours que Paris militait à Bruxelles avec des fortunes diverses pour une action au niveau européen , mais le chef de l'Etat évoque désormais un plan spécifiquement français. Il rejoint en cela une approche adoptée ces derniers jours par l'Italie (qui a évoqué 25 milliards d'euros de crédits supplémentaires) et la Grande Bretagne (30 milliards en tout, dont 12 milliards spécifiquement centrés sur le coronavirus). http://www.kweeper.com/charles/image/6519713 Fri, 13 Mar 2020 00:29:43 +0100 charles economie bce europe coronavirus macron Traité d'économie hérétique - Thomas Porcher http://www.kweeper.com/charles/image/6519712 Dans ce traité d’économie hérétique, Thomas Porcher nous offre une contre-argumentation précieuse pour ne plus accepter comme une fatalité ce que nous propose le discours dominant. Un anti-manuel d'économie par une voix de l'hétérodoxie. « La dette publique est un danger pour les générations futures », « La France n’a pas fait de réformes depuis plus de trente ans », « Notre modèle social est inefficace », « Le Code du travail empêche les entreprises d’embaucher », « Une autre politique économique, c’est finir comme le Venezuela » ; telles sont les affirmations ressassées en boucle depuis plus de trente ans par une petite élite bien à l’abri de ce qu’elle prétend nécessaire d’infliger au reste de la population pour sauver la France. Ces idées ont tellement pénétré les esprits qu’elles ne semblent plus pouvoir faire l’objet du moindre débat. C’est justement l’objet de ce livre : regagner la bataille des idées, refuser ce qui peut paraître du bon sens, tordre le cou à ces prétendues « vérités économiques ». Savez-vous qu’il y a eu plus de 165 réformes relatives au marché du travail depuis 2000 en France ? Que nous avons déjà connu une dette publique représentant 200 % du PIB ? Que plus de la moitié de la dépense publique profite au secteur privé ? http://www.kweeper.com/charles/image/6519712 Fri, 13 Mar 2020 00:28:51 +0100 charles économie La capture sacrificielle du pangolin en Afrique centrale http://www.kweeper.com/charles/image/6519663 En revisitant les travaux de Mary Douglas sur la chasse rituelle au pangolin pratiquée par les Lele du Kasaï (Zaïre), cet article souligne leur importance pour une recherche sur le sacrifice. Il compare les positions différentes qu’occupe diverses espèces de pangolin dans les systèmes rituels de certaines ethnies du Zaïre. Le culte du #pangolin Le petit pangolin occupe le centre même de la vie rituelle lele, en tant, que monstre taxinomique. Cette fois il n’y a aucune hésitation sur son statut : nous sommes bien en présence de l’animal-esprit par excellence, et non d’une créature dégoûtante (hama). Pourquoi ? Le petit pangolin transcende toutes les catégories. « Dans nos forêts, disent les Lele, il y a un animal qui a le corps et la queue d’un poisson, couvert d’écaillés. Il a quatre pattes, et il grimpe dans les arbres » (Douglas 1957:50). Le pangolin se trouve donc associé à l’eau, principe de fertilité, comme le varan (animal amphibie). Mais sa puissance symbolique est infiniment plus grande, car ce mammifère-poisson est un habitant des arbres comme les oiseaux. En outre il présente un caractère humain remarquable : il ne met au monde qu’un petit à la fois, contrairement aux autres espèces animales (Douglas 1957:50, 1975:302). Le petit pangolin est un véritable résumé de l’univers. Il cumule les propriétés des créatures aquatiques, célestes et terrestres. Monopare, il est aussi le représentant symbolique de la reproduction humaine bien tempérée dans un univers où la fécondité est innombrable, démesurée. Il est l’opérateur logique (ou plutôt dialectique) de la communication religieuse. Par sa médiation, le village et la forêt, les hommes et les esprits entrent en relation de manière privilégiée. http://www.kweeper.com/charles/image/6519663 Thu, 12 Mar 2020 13:48:22 +0100 charles pangolin La revanche du Pangolin http://www.kweeper.com/charles/image/6519660 Dans la forêt équatoriale de mon enfance, voici ce que nous indiquait la sagesse des pygmées BAKA. La consommation de "N'gôm", le Pangolin est interdite aux femmes enceintes et aux deux parents jusqu'à ce que l'enfant soit en capacité de marcher. En cas de rupture de l'interdit, si l'enfant tombe malade, on le soigne en pratiquant des scarifications qu'on enduit d'un onguent à base de pulpe de noix de palme mélangée de poudre d'écailles ou d'os calcinées de Pangolin. Lors d'une campagne de chasse, si "N'gôm", le Pangolin est le permier animal que l'on rencontre et tue, sa consommation compromettra toute vos chances pour vous en sortir dans la vie. ****** Richard Gaitet : "Il aura suffi d'une soupe, concoctée à partir d'un spécimen de cette bestiole molle que Desproges désignait, non sans remords, comme « un artichaut à l'envers avec des pattes » et qu'un chasseur cupide exfiltra de sa tanière forestière afin de la vendre à gros prix sur un marché de Wuhan, pour que l'humanité coupable s'étiole à petit feu. Tousse, tousse. Je sais désormais sous quelle forme animale j'aimerais revenir, si par hasard la pandémie permet encore d'envisager le grand jeu de la réincarnation : le pangolin, impassible mammifère insectivore sur le point de s'éteindre en raison d'un braconnage de masse aux confins de la Chine ou de la Gambie, ce cousin du tatou qui semble donc avoir provoqué, hier, aujourd'hui, demain, ce n'est plus qu'une question de semaines, ne bougez plus vendez tout, l'effondrement tant attendu du capitalisme. Tu nous a mis la fièvre, pendant des heures. Tes ancêtres te disent merci, vaillant pangolin : durement massacrés durant des siècles pour votre chair savoureuse et la prétendue vertu curative de vos belles écailles, les voici qui ricanent dans leur absence de dents, en nous voyant ainsi masqués, confinés, incapables de s'embrasser. Nos fils et nos filles, eux aussi, te disent merci : les commerces restent fermés, la bourse dégringole, les avions hésitent à planer, l'air redevient respirable dans certaines régions qu'on pensait pour toujours condamnées. Meurtrier discret du libéralisme, possible nouveau symbole de ralliement des altermondialistes furtifs, je le dis haut : c'est toi le plus fort, ô pangolin." [Texte de Richard Gaitet] http://www.kweeper.com/charles/image/6519660 Thu, 12 Mar 2020 11:15:23 +0100 charles pangolin capitalisme coronavirus Le bancor : une proposition d'étalon monétaire international. http://www.kweeper.com/charles/image/6519264 À l'occasion du sommet de Bretton Woods en 1944, deux plans de création de système monétaire international s'affrontent. Il s'agit, d'une part, du plan de Harry Dexter White qui rétablit le Gold Exchange Standard (étalon de change-or) et, d'autre part, du plan de John Maynard Keynes. Ce dernier propose la création d'une Union internationale de Compensation et d'une monnaie supranationale, le « bancor », à laquelle les monnaies seraient rattachées. Mais le projet dubancor perdit face à la puissance américaine d'après-guerre. Une des principales motivations du projet « Bancor » était de pacifier les relations économiques entre nations en évitant des déséquilibres importants des balances extérieures, et partant le protectionnisme et les tarifs douaniers. On peut aussi voir le « Bancor » comme une tentative de rendre impossible l’évasion fiscale ainsi que l’existence de nations jouant le rôle de paradis fiscaux. LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DU BANCOR : - Le bancor sert d'unité de compte aux échanges internationaux. - La parité fixe des devises nationales par rapport au bancor est révisable annuellement. - Les banques centrales achèteront ou vendront leurs devises nationales pour régler le débit ou crédit de leur compte à la chambre de compensation du système, auprès de laquelle chacune dispose d'un découvert exprimé en bancors pour un montant initial équivalent à la somme moyenne des importations et exportations du pays au cours des trois années précédant la mise en place du système (un quota équivalent donc à leur poids économique). - Annuellement la balance extérieure de chaque pays est évaluée et tout déséquilibre est financièrement pénalisé selon un barème. Et si le déséquilibre dépasse une certaine limite, la devise est réajustée : réévaluation en cas de déséquilibre exportateur (pays exportateurs net), dévaluation en cas de déséquilibre importateur (pays importateurs net). - Il était prévu une parité fixe entre d'une part le #bancor et les devises et d'autre part le bancor et l'or. Cependant si les banques centrales peuvent acheter du bancor avec de l'or, elles ne peuvent échanger du bancor contre de l'or (il y aurait donc eu accumulation progressive d'or par la chambre de compensation, de sorte que le métal précieux serait petit à petit repoussé en dehors du cadre monétaire général) http://www.kweeper.com/charles/image/6519264 Wed, 11 Mar 2020 14:40:35 +0100 charles bancor Keynes contre White : le duel des économistes http://www.kweeper.com/charles/image/6519170 Figure emblématique de Bretton Woods, John Maynard Keynes fut le négociateur pour le Royaume-Uni. Le célèbre économiste britannique, qui avait déjà publié la « Théorie générale de l’emploi, de l’intérêt et de la monnaie », son œuvre majeure, avait ébauché un plan dès 1941. Au cœur de son projet : un système monétaire mondial fondé sur une devise non nationale appelée le « bancor », dans laquelle seraient libellés les prêts accordés par le Fonds Monétaire International (FMI) aux Etats qui en feraient la demande. Keynes, soucieux de perpétuer le système d’accords préférentiels cher à l’Empire britannique, imaginait le FMI comme une institution sous domination du Royaume-Uni et des Etats-Unis, les deux pays fondateurs. Une philosophie qui s’opposait à celle des Américains. Le plan White - développé par l’économiste Harry Dexter White, négociateur pour les Etats-Unis - défendait lui surtout l’idée d’une institution multilatérale, plus propice au développement des échanges commerciaux et à la stabilité financière internationale, un système qu’il considérait comme plus à même de soutenir la croissance économique. C’est cette vision qui l’emporta. L’éminent intellectuel natif de Cambridge, ami de Virginia Woolf et membre du groupe de Bloomsbury, n’eut pas l’avantage face aux Américains. Les accords de Bretton Woods furent un compromis en partie dicté par la supériorité économique des Etats-Unis. Mais en partie seulement. Selon James Boughton*, historien spécialiste du FMI, le rôle de Harry White a été minimisé. « L’idée qu’on se fait généralement de Bretton Woods est que les Britanniques, représentés par le plus grand économiste du XXeme siècle, avaient la meilleure conception de la manière de bâtir les institutions qui allaient modeler le système monétaire international de l’Après-guerre. Alors que les Américains, disposaient, eux, du pouvoir économique et qu’ils l’ont utilisé pour peser dans les négociations », rappelle l’historien. Mais pour James Boughton, Harry White fut « le grand économiste le plus mal compris de l’histoire », « celui dont l’héritage est à chercher dans les pratiques institutionnelles plutôt que dans les livres. » Ce fils d’immigrés lituaniens, qui travailla douze ans pour le Trésor américain (il en devint l’économiste en chef en 1942) fut le premier directeur exécutif du FMI, en 1946. Lire : * « Why White, not Keynes ? Inventing the Postwar International Monetary System », James Boughton (mars 2002) http://www.kweeper.com/charles/image/6519170 Wed, 11 Mar 2020 03:27:48 +0100 charles bancor or monnaie keynes economie Le Bancor : monnaie mondiale adossée à l’or http://www.kweeper.com/charles/image/6519167 Le Bancor est un peu comme une légende, ou le monstre du Loch Ness : On en entend régulièrement parler, généralement en période de crise financière, mais pour le moment personne ne l’a véritablement vu. Depuis la crise de 2008, plusieurs économistes ont avancé l’idée d’un étalon monétaire supranational. En son temps, après la Grande Dépression qui a suivi le krach boursier de 1929, Keynes avait d’ores et déjà émis l’hypothèse d’une monnaie non étatique à laquelle seraient rattachées toutes les monnaies du monde : le bancor. PETIT RAPPEL : En novembre 2008 (année de la crise des Subprimes), lors du G20 de Washington, la France, la Grande Bretagne, l'Allemagne et la Chine, pour ne citer que quelques-unes des nations, ont exigé un Bretton Woods II : une réforme pour changer le système monétaire international mis en place en 1944. En France DSK temporisa. Nicolas Sarkozy y était plutôt favorable (source https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/reforme-du-systeme-monetaire-dsk-temporise_1363759.html ) En 1988, à la suite de réunions des banques centrales du G10 sous l’égide de la Banque des règlements internationaux (BRI), un accord a été signé afin d’assurer la stabilité du système bancaire international. Cet accord de juillet 1988 est connu sous le nom de Bâle I. Il a été suivi d’accords successifs. Nous en sommes à Bâle III, dont les mesures phares doivent être instaurées dans toutes les banques au 1er janvier 2022, autrement dit avant la fin décembre 2021. C’est également en 1988 que le magazine The Economist a publié une couverture mythique et un article annonçant l’advenue d’une nouvelle monnaie mondiale "aux environs de 2018" LE BANCOR C’EST QUOI? C’est une «invention » du célèbre economiste John Maynard Keynes qui milita à la fin de la guerre pour un système financier qui s’articulerait autour d’une monnaie internationale : le Bancor. (http://kpr.me/10czHX ) Pour Keynes, le Bancor serait indexé de manière évolutive sur les monnaies des différents pays, dont le cours est déterminé en Bancor. Chaque pays reçoit un montant en Bancor en fonction de sa part dans le commerce international. La régulation du système est assurée par une « union internationale de compensation ». Malgré son nom, le bancor n’était pas basé sur l’or, Keynes ayant une grande méfiance pour le métal jaune dans le cadre d’un système d’étalon trop rigide. Le système de cette monnaie au-delà des états, proposé lors des accords de Bretton Woods en 1944, visait à sanctionner tout pays qui serait en excès d’import ou d’export (L'Allemagne en profita au lendemain de la guerre, mais L'allument d'aujourd'hui n'y gagnerait pas car elle exporte plus qu'elle importe). Le système serait alors contraint de rétablir l’équilibre, soit en réévaluant soit en dévaluant. Keynes avait élaboré un plan dès 1941 reposant sur un système monétaire mondial fondé sur une unité de réserve non nationale, le bancor, une monnaie supranationale s’appuyant sur les réserves des pays qui en avaient le plus. Le plan de Keynes fut mal accueilli par les Américains qui avaient, à la faveur de la guerre, drainé l’or du monde entier et ne voulaient pas financer l’inflation des débiteurs. De son côté, l’américain White prônait le dollar américain comme pivot et propose de créer un fonds de stabilisation construit sur les dépôts des États membres et une banque de reconstruction pour l’après-guerre. Finalement, c’est la proposition de White qui prévalut, organisant le système monétaire mondial autour du dollar américain, mais avec un rattachement nominal à l’or. Les Etats-Unis ont évidemment préféré la solution beaucoup plus arrangeante du Gold Standard Exchange où le dollar, seule monnaie convertible en or, était sûr de régner en maître. Le rôle du FMI consistait alors à veiller à la parité des monnaies vis-à-vis de l’or (par l’intermédiaire du dollar) et à aider les pays qui ne parviendraient pas à stabiliser leur monnaie. Après la guerre du Viet-Nam en 1971, les Etats-Unis ont épuisé la plupart de leurs réserves en or. Le système étalon-or a trouvé ses limites. Le dollar est alors considéré comme la monnaie de référence et chaque monnaie est définie par rapport à la monnaie américaine. L’étalon de change or fait alors place à un système de change flottant où la valeur de chaque monnaie fluctue chaque jour les unes par rapport aux autres. En cas de faillite d’un pays, la monnaie se retrouve affaiblie sans aucun repère solide comme l’or auquel s’adosser. Dans le contexte de la crise grecque rappelez-vous, c’est la Commission Européenne qui avait joué le « grand argentier » en lançant une bouée de sauvetage au cœur de la mer Egée. Cette opération n’est pas sans risque. Comme le souligne l’économiste belge Paul Jorion, un sauvetage mal mené entraînerait fatalement le Portugal, puis l’Espagne, puis l’Europe toute entière sans sa chute. LE SYSTÈME MONÉTAIRE INTERNATIONAL TROP CENTRÉ SUR LE DOLLAR Le risque dans un tel système, est l’hégémonie de la monnaie la plus forte, avec toutes les conséquences que cela peut impliquer au niveau mondial. Bien appliqué, le système du bancor pourrait éviter tout cela. L’hypothèse d’une monnaie unique supranationale est également plébiscitée par les Chinois, dont leurs montagnes de dollar leur brûlent les doigts. Le but non dissimulé de la Chine est de s’affranchir au maximum du billet vert, responsable de la propagation de la crise, et sortir d’un système où les fluctuations des valeurs monétaires font le jeu des spéculateurs. Le FMI avait pourtant déjà tenté de créer un système monétaire mondial en remplaçant l’or dans les grandes transactions économiques. Les droits de tirages spéciaux (DTS ou or papier) sont des crédits déterminés par un panier composé des quatre grandes monnaies internationales (dollar, euro, yen, livre), visant à suppléer les carences des réserves en or (la quantité mondiale d’or étant relativement fixe). Mais le système aussi présente des limites. Les DTS ne sont en fait qu’une tentative d’adaptation du bancor et dont le système n’a jamais vraiment décollé. D’ailleurs, en février dernier, Dominique Strauss-Kahn a déclaré que le FMI envisageait la création à long terme d’un nouvel actif de réserve mondial, où le dollar dominerait moins et différent des DTS. LA MONNAIE UNIQUE OUI, AVEC UNE MONNAIE COMPLÉMENTAIRE ADOSSÉE À L’OR ? Une monnaie supranationale serait tout à fait envisageable, à condition d’éviter les mêmes travers que ceux dont on accuse actuellement le dollar et les erreurs commises avec l’euro. Pour cela, il faudrait idéalement que cette monnaie soit largement adossée à l’or, sous peine d’ici quelques années, de voir les mêmes causes produire les mêmes effets. Alors oui au BancOr, mais avec un “O” comme “Or”. http://www.kweeper.com/charles/image/6519167 Wed, 11 Mar 2020 03:24:37 +0100 charles bancor or monnaie keynes economie ON EST DÉJÀ DANS UNE CRISE FINANCIÈRE" - PAUL JORION http://www.kweeper.com/charles/video/6519162 http://www.kweeper.com/charles/video/6519162 Wed, 11 Mar 2020 02:38:21 +0100 charles economie paul jorion krach boursier finance Louis Armstrong in Ghana (1956) http://www.kweeper.com/charles/video/6519099 http://www.kweeper.com/charles/video/6519099 Tue, 10 Mar 2020 13:07:32 +0100 charles louis armstrong jazz highlife ghana E.T. Mensah - All for you http://www.kweeper.com/charles/video/6519097 Lorsque Louis Armstrong débarque au Ghana en 1956, E.T. Mensah, star locale du highlife qui s est frotté au Jazz à Accra, quand les troupes alliées y stationnaient, mais aussi à Londres dans les clubs de Piccadilly, va être comblé : Et c’est justement avec « All for you », une chanson de Mensah qu’on allait accueillir le grand Louis Armstrong, en visite avec sa femme Lucille. http://www.kweeper.com/charles/video/6519097 Tue, 10 Mar 2020 13:02:41 +0100 charles highlife jazz ghana louis armstrong Louis Armstrong and His All Stars in ghana http://www.kweeper.com/charles/video/6519096 En 1956, Louis Armstrong et son groupe enflamment une soirée dansante en Afrique, au Ghana. Sur le tarmac, Armstrong sort sa trompette et accompagne les dizaines de cuivres jusqu’aux voitures qui les mèneront au vieux terrain de Polo, celui-là même où, un an plus tard, Nkrumah proclamera l’indépendance. 70 à 100 000 personnes selon la police sont là. Et c’est parti pour un bœuf endiablé, où l’on voit Armstrong déchaîné faisant danser les notables Ghanéens en costume traditionnel, les Ghanéennes sur leur 31, le tout dans une incroyable frénésie qui rappelle que le jazz et l’Afrique sont bien de la même famille. http://www.kweeper.com/charles/video/6519096 Tue, 10 Mar 2020 12:56:52 +0100 charles louis armstrong jazz highlife 1956 : Louis Armstrong débarque au Ghana http://www.kweeper.com/charles/image/6519095 En mai 1956 Louis Armstrong, débarquait pour une visite de deux jours au Ghana. Sur le tarmac, Armstrong sort sa trompette et accompagne les dizaines de cuivres jusqu’aux voitures qui les mèneront au vieux terrain de Polo, celui-là même où, un an plus tard, Nkrumah proclamera l’indépendance. 70 à 100 000 personnes selon la police sont là. Et c’est parti pour un bœuf endiablé, où l’on voit Armstrong déchaîné faisant danser les notables Ghanéens en costume traditionnel, les Ghanéennes sur leur 31. Le lendemain, Armstrong joue aussi au club Paramount avec E.T. Mensah. Le soir, il se produit avec ses musiciens au Cinéma Opéra, un concert auquel assiste le premier ministre Kwame Nkrumah. Il lui il dédie cette chanson de circonstance, "Black and Blue". Avant son départ, des danseurs traditionnels viennent se produire pour Satchmo et sa femme. Parmi les danseuses, il aperçoit avec émotion une dame qui ressemble à s’y méprendre à sa mère, décédée vingt ans plus tôt. Dès lors, il est convaincu que ses ancêtres viennent du Ghana. Il le raconte dans un télégramme qu’il envoie juste avant de s’envoler pour New York. http://www.kweeper.com/charles/image/6519095 Tue, 10 Mar 2020 12:55:36 +0100 charles louis armstrong jazz highlife ghana Histoire : l'émeute de 1870 à Lyon , Six mois avant la Commune de Paris http://www.kweeper.com/charles/image/6519094 Enseigne trouée par les balles pendant l'émeute de 1870 Grande Rue de la Guillotiere. Le 28 septembre 1870, à Lyon, on proclame la Fédération révolutionnaire des Communes du balcon de l’Hôtel de ville Six mois avant la Commune de Paris, c’est à Lyon que se crée le « Comité Central du Salut de la France », ainsi que la « Fédération révolutionnaire des Communes ». S’affirme dans cet esprit communard, le rôle important joué par le peuple de la Guillotière. Le 20 juillet 1870, au deuxième jour de la guerre entre la France et la Prusse, une manifestation pacifiste du peuple lyonnais animée par la Première Internationale (AIT) se déroule de la place des Terreaux à la rue Sala. Le 4 septembre 1870, Lyon proclame la République avant même que Paris ne le fasse : à 10 heures du matin, le drapeau rouge flotte sur le beffroi de l’Hôtel de ville (il y restera jusqu’au 4 mars 1871). Un Comité de Salut public composé de républicains et de quelques militants de l’Internationale placarde une affiche décrétant la déchéance de l’Empire et s’empare sans résistance de l’Hôtel de ville et du pouvoir. Le 6 septembre, Challemel-Lacour, qui a été nommé préfet du Rhône par le Gouvernement de la Défense nationale, arrive à Lyon. Le 8 septembre, dix commissaires sont désignés pour être les « intermédiaires du peuple lyonnais auprès du Comité de Salut public ». Albert Richard, Louis Andrieux et Victor Jaclard, qui en font partie, sont délégués auprès du gouvernement parisien pour discuter avec lui de la levée en masse contre les Prussiens. Andrieux, qui a pour seul souhait le retour de l’ordre, revient de Paris avec le titre de procureur de la République à Lyon. Albert Richard, quant à lui, revient en compagnie du général Cluseret qui doit être nommé commandant des volontaires du Rhône et des corps de francs-tireurs venus du Midi. Mikhaïl Bakounine arrive à Lyon le 15 septembre. Il se plaint de voir collaborer l’Internationale avec les républicains, et prépare un soulèvement avec tous ses amis lyonnais de l’Internationale. LA PREMIÈRE "COMMUNE DE LYON" C’est ainsi qu’à Lyon, le 17 septembre 1870, au cours d’une réunion publique, le principe d’un « Comité Central du Salut de la France » est décidé. Au cours d’une autre réunion, ses membres sont élus dont Lunkiéwicz, d’Ozeroff et Michel Bakounine. Camille Camet en est le secrétaire. Bakounine tient des réunions secrètes à la Guillotière, où se trouvent de nombreux membres de l’Association Internationale des Travailleurs (AIT) ainsi que des révolutionnaires, comme le mécanicien Adrien Schettel ou le plâtrier Eugène Saignes. Le Comité Central du Salut de la France, qui compte en son sein des délégués de différents quartiers de la ville, déploie une grande activité, publiant des manifestes et multipliant les réunions publiques. Une coordination est bientôt établie entre groupes révolutionnaires, associations ouvrières et milices de citoyens et le plan d’une insurrection à Lyon est mis en place. Le 26 septembre, dans la salle de la Rotonde, aux Brotteaux, au cours d’une réunion tenue devant 6000 personnes, on déclare qu’il est urgent de décréter un emprunt forcé, la peine de mort contre les riches fugitifs, la destitution de tous les officiers, et qu’en premier lieu, il fallait chasser de l’Hôtel de ville le préfet Challemel-Lacour et le Conseil Municipal. On y donne lecture de l’affiche rouge, qui sera collée partout dans la ville, dont le texte suivant est acclamé : FÉDÉRATION RÉVOLUTIONNAIRE DES COMMUNES La situation désastreuse dans laquelle se trouve le Pays ; l’impuissance des pouvoirs officiels et l’indifférence des classes privilégiées ont mis la nation française sur le bord de l’abîme. Si le peuple organisé révolutionnairement ne se hâte d’agir, son avenir est perdu, la révolution est perdue, tout est perdu. S’inspirant de l’immensité du danger et considérant que l’action désespérée du peuple ne saurait être retardée d’un seul instant les délégués des comités fédérés du salut de la France, réunis au Comité central proposent d’adopter immédiatement les résolutions suivantes : - la machine administrative et gouvernementale de l’Etat, étant devenue impuissante, est abolie - tous les tribunaux criminels et civils sont suspendus et remplacés par la justice du Peuple - le paiement des impôts et des hypothèques est suspendu et remplacé par les contributions des communes fédérées, prélevée sur les classes riches, proportionnellement aux besoin du salut de la France - l’Etat étant déchu, ne pourra plus intervenir dans le paiement des dettes privées - toutes les organisations municipales existantes sont cassées et remplacées dans toutes les communes, par des comités de salut de la France, qui exerceront tous les pouvoirs sous le contrôle immédiat du Peuple - Chaque comité de Chef lieu de département enverra deux délégués pour former la convention révolutionnaire du Salut de la France - Cette convention se réunira immédiatement à l’Hôtel de ville de Lyon, comme étant la seconde ville de France et la plus à portée de pouvoir énergiquement la défense du Pays Cette convention appuyée par le peuple entier sauvera la France. Aux Armes ! Lyon, le 26 septembre 1870 Déclaration signée de 26 noms, en autres par : Albert Richard, Michel Bakounine, Gustave Blanc, Saignes, Palix (Lyon), Rajon (Tarare), A. Bastellica (Marseille), Dupin (St Etienne)... A l’appel de ce mouvement qui est très populaire, le 28 septembre 1870, ce sont plusieurs milliers d’ouvriers qui débouchent en manifestant à midi sur la Place des Terreaux. A cause de la diminution du salaire journalier sur les chantiers d’urbanisme et de construction des forts, les travailleurs réclament le maintien de la journée de travail à 3 francs et une prime de chantier de 1,25 franc les jours de pluie où le travail est impossible. Une délégation entre dans l’Hôtel de ville mais ne trouve pas vraiment d’interlocuteurs. C’est alors qu’une centaine d’hommes ont toute facilité pour forcer une porte latérale de l’Hôtel de Ville, rue Puits-Gaillot, et y pénètrer avec Saignes, Bakounine, Richard, Bastelica et d’autres membres encore du Comité. Du haut du balcon, Saignes lit de nouveau le manifeste et l’acclamation de la foule, qui s’accroit de plus en plus, est générale sur toute la place des Terreaux. Saignes nomme Cluseret « général en chef des armées révolutionnaires et fédératives ». Challemel-Lacour est retenu prisonnier. Cluseret, chargé d’appeler aux armes la Garde nationale de la Croix-Rousse, leur demande de se rendre à l’Hôtel de Ville, mais sans armes. Bakounine attribuera l’échec du mouvement à cette « trahison » et à cette « lâcheté » de Cluseret. Les ouvriers rassemblés sur la Place des Terreaux vont se retrouver en effet sans armes face à la troupe et à la Garde nationale des quartiers bourgeois, qui pénètrent bientôt armées dans la cour intérieure de l’Hôtel de Ville, ce qui fait échouer ce soulèvement populaire et la première "Commune de Lyon". Deuxième soulèvement Au printemps 1871, ce sont de nombreux militants lyonnais inconnus et insurgés quasi-anonymes qui firent ces révolutions locales. Ces courtes insurrections se passent en deux temps. Du 22 au 25 mars 1871, la scène en est l’Hôtel de ville, tandis que celle du 30 avril et 1er mai 1871, plus sanglante, se déroule dans le faubourg de la Guillotière. Dans la nuit du 22 au 23 mars, l’Hôtel de ville est une nouvelle fois envahi avec l’aide d’acteurs du 28 septembre 1870, de membres de l’ex-comité de Salut Public, du Comité révolutionnaire de la Guillotière, et de 18 bataillons sur 24 du Comité central de la Garde Nationale. Une commission est installée. Et le 23 mars 1871, Bakounine vient au balcon de l’Hôtel de ville de Lyon, place des Terreaux, lancer un appel à la révolution mondiale. Il a avec lui toute la Première Internationale Ouvrière. Il a une lecture politique de Lyon comme capitale mondiale du socialisme. Le 25 mars, pourtant, dans une subtile trouvaille pour contrer la Commune de Lyon, Hénon, le premier maire de Lyon de la IIIe République, fait apposer des affiches annoncant la réception solennelle des héros en armes de Belfort qui avaient résisté avec honneur au siège des Prussiens. C’est ainsi qu’une force d’intervention redoutable entrait dans Lyon et que la Commune de Lyon, spontanée, mais brouillonne, s’effaçait sans éclat et sans bruit. LA GUILLOTIÈRE Le drapeau rouge continua cependant à flotter sur la mairie de la Guillotière. Le 30 Avril, après un appel au boycott des élections, la mairie de la Guillotière (place du Pont) est occupée par les gardes nationaux qui interdisent l’accès aux urnes avec la complicité majoritaire de la population. Des barricades sont dressées Grand rue de la Guillotière et cours des Brosses (actuel cours Gambetta). L’armée arrive de Perrache, sur ordre du préfet Valentin, face à une foule de 20.000 à 25.000 personnes qui crie « Ne tirez pas ! Crosse en l’air ! On vous fait marcher contre le peuple ! » C’est alors que deux colonnes de fantassins, l’une par le pont de la Guillotière avec Valentin, l’autre par la rue de Marseille avec Andrieux dispersent les manifestants vers 19h45 en tirant. Les insurgés ripostent de derrière les barricades et la bataille dure jusqu’à 23h, moment où les militaires font donner l’artillerie pour enfoncer les portes de la Mairie de la Guillotière. On comptera une trentaine de morts. Le matin du 1er mai 1871, le jour se lève sur un massacre place du Pont. A la Croix-Rousse, une barricade à été dressée rue de Cuire, mais, dépourvue de défenseurs, elle est détruite le 30 avril vers 13h30. Par contre, les barricades de la Grand rue de la Guillotière ont tenues, elles, jusqu’à 11h20 le 1er mai, où l’on dénombre beaucoup de blessé(e)s et au moins 13 morts : le plus vieux, Michel Révol, 63 ans, de la Guillotière ; le plus jeune, Joseph Geoffray, 18 ans, tisseur à la Croix-Rousse et une femme Marie Bure, frangeuse à la Guillotière, 50 ans. La Guillotière incarne désormais le quartier ouvrier et remplace ainsi les pentes insurrectionnelles de la Croix-Rousse. P.-S. Comme suite du mouvement à Lyon, on peut lire L’appartenance à l’A.I.T. devient un crime le 14 mars 1872. A Lyon, on tente de passer outre... Sur la naissance et la répression sanglante de la Commune de Paris de 1871. http://www.kweeper.com/charles/image/6519094 Tue, 10 Mar 2020 11:12:30 +0100 charles histoire commune de paris commune de lyon Comment expliquer la baisse de la fertilité masculine ? http://www.kweeper.com/charles/image/6519001 On le sait, on le dit : il ne faut pas mettre son téléphone portable dans son jean… Mais est-ce la seule cause de cette infertilité masculine ? ces 40 dernières années, la concentration moyenne du sperme aurait diminué de moitié chez les hommes des pays occidentaux ! En 2019, près d’un couple sur six a consulté pour un problème de fertilité, et dans presque la moitié des cas, l’infertilité concernait les hommes ! Est-ce qu’on mange trop ? Pas assez équilibré ? est-ce qu’on ne fait pas assez de sport ? Est-ce qu’il y a trop de pesticides ? Quelle sont donc les causes de cette baisse de fertilité ? Quel est l’ampleur du phénomène et quels traitements peut-on espérer ? http://www.kweeper.com/charles/image/6519001 Mon, 09 Mar 2020 18:23:04 +0100 charles alimentation fertilité santé Charonne: les témoins d'un "massacre d'Etat" à Paris http://www.kweeper.com/charles/video/6518912 http://www.kweeper.com/charles/video/6518912 Mon, 09 Mar 2020 01:14:21 +0100 charles histoire violences guerre d'algérie pas métro charonne massacre de charonne Mourir à  Charonne, pourquoi ? http://www.kweeper.com/charles/video/6518911 Le 8 février 1962, les syndicats et partis de gauche appelle à une manifestation de protestation contre les attentats de l’OAS. Au moment de la dispersion au métro Charonne, la police charge brutalement. On relèvera 9 morts et de nombreux blessés. En pleine vague d'attentats commis sur le territoire métropolitain par l'OAS (l'Organisation de l'Armée Secrète, créée en 1961, dont l'objectif était de maintenir l'Algérie française à tout prix) plusieurs syndicats et organisations politiques de gauche appellent à manifester pour la paix en Algérie. Le rassemblement pacifique a lieu place de la Bastille et le cortège, composé essentiellement de jeunes et en particulier de jeunes femmes, se dirige ensuite en direction de la place Voltaire. Aux abords de la station Charonne (11e) et alors que les organisateurs s'apprêtent à déclarer la dispersion de la manifestation, les brigades spéciales de la police sous les ordres du préfet Maurice Papon chargent à coup de matraque les manifestants qui cherchent alors à se réfugier dans le métro. En contre-bas des marches se déroulent des scènes d'une violence extrême. Des témoins rapportent que des policiers vont se saisir et jeter des personnes dans l'escalier par dessus la rampe de la bouche du métro, ou encore lancer des grilles en fonte sur les manifestants tentant de fuir. Bilan : neuf victimes mortes étouffées ou le crâne fracturé et 250 blessés. http://www.kweeper.com/charles/video/6518911 Mon, 09 Mar 2020 01:01:53 +0100 charles histoire violences guerre d'algérie pas métro charonne massacre de charonne 8 Février 1962 - le Massacre du Métro Charonne http://www.kweeper.com/charles/image/6518910 Il y a 58 ans, le 8 février 1962, la police réprimait une manifestation antifasciste à Paris sur fond de guerre d'Algérie. Bilan : neuf morts, 250 blessés. Parmi les morts, se trouvait un jeune âgé de 15 ans . Daniel Féry. Neuf morts sur ordre de Maurice Papon, alors préfet de police de Charles De Gaulle. Ces victimes étaient pour la plupart communistes. Trois travaillaient à l’Humanité. Daniel Féry, quinze ans, était parmi eux. La population française fut largement choquée par ce déchaînement de violence: entre 500 000 et un million de parisiens assistèrent aux funérailles des victimes . Dans le journal Le Monde, Maurice Duverger s’étonna : " C’est la première fois qu’un gouvernement fait tuer ceux qui soutiennent son action. " Dans l’Humanité Dimanche, Jérôme Favard rectifia : " Ce qui devrait être son action. " C’est au moment où de Gaulle négociait avec le gouvernement provisoire algérien (GPRA) et provoquait ainsi remous et ruptures dans l’armée et la droite que sa police massacra les manifestants au métro Charonne, le soir du jeudi 8 février 1962. Les victimes des violences policières du 8 février 1962 au métro Charonne : - Jean-Pierre BERNARD, 30 ans, dessinateur aux PTT; - Fanny DEWERPE, 30 ANS, sténodactylographe; - Daniel FERY, 15 ans, employé de presse; - Anne GODEAU, 24 ans, agent d'exploitation aux PTT; - Edouard LEMARCHAND, 40 ans, employé de presse; - Suzanne MARTORELL, 40 ans, employé de presse; - Hippolyte PINA, 58 ans, militant du PCF et de l'Union Syndicale du Bâtiment de Seine et Oise CGT; - Maurice POCHARD; - Raymond WINTENGS, 44 ans, imprimeur typographe. http://www.kweeper.com/charles/image/6518910 Mon, 09 Mar 2020 00:59:02 +0100 charles histoire violences guerre d'algérie pas métro charonne massacre de charonne Alain Deneault, L’Économie de la nature. http://www.kweeper.com/charles/image/6518572 Avant que le capitalisme ne se l'accapare, il n'y avait pas une mais des économies. A l’origine, le terme "économie" n’est pas que l’affaire des sciences du même nom, mais un concept qui s’étend à des champs comme la nature, la foi ou encore l’esthétique.. L’expression «économie de la nature» a surgi dans le vocabulaire des sciences au XVIIIe siècle bien avant que le néologisme «écologie» ne s’impose à nous, plus d’un siècle et demi plus tard. Chez Carl von Linné, Gilbert White ou Charles Darwin, l’économie de la nature désigne l’organisation des relations entre les espèces au vu du climat, du territoire et de leur évolution. Cette économie pense l’imbrication des espèces, y compris les êtres humains, dans un réseau d’interactions incommensurables et impondérables. Mais très vite, les physiocrates, les premiers «économistes», la dévoient pour fonder une science de l’agriculture subordonnée à de prétendues lois du marché. Un détournement dont nous pâtissons jusqu’à ce jour. Tant que ne sera pas restitué son sens, le terme «économie» nous donnera l’impression de voir double dès lors que flanqué de celui d’«écologie». Il nous sera alors dit qu’il faut tenter de réconcilier l’une à l’autre, comme s’il s’agissait de deux champs distincts. Ce court essai s’emploie à redonner ses droits à l’économie de la nature. http://www.kweeper.com/charles/image/6518572 Sat, 07 Mar 2020 02:07:59 +0100 charles alain deneault philosophie économie nature Alain Deneault : de quoi fait-on l'économie ? http://www.kweeper.com/charles/video/6518571 http://www.kweeper.com/charles/video/6518571 Sat, 07 Mar 2020 02:02:04 +0100 charles économie écologie foi nature philosophie alain deneault