blindman on kweeper http://www.kweeper.com/blindman Thu, 02 Jul 2020 12:58:39 +0100 http://www.kweeper.com/avatars/c50x50/971-blindman.jpg Kweeper http://www.kweeper.com/blindman Sergiu Celibidache on his Philosophy of Music http://www.kweeper.com/blindman/video/6527892 Au cas ou quelqu'un chercherait à savoir ce que c'est que la musique, voici une belle introduction. http://www.kweeper.com/blindman/video/6527892 Thu, 02 Jul 2020 12:58:39 +0100 blindman musique Les Statues Meurent Aussi (1953) - Chris Marker, Alain Resnais http://www.kweeper.com/blindman/video/6527888 http://www.kweeper.com/blindman/video/6527888 Thu, 02 Jul 2020 12:33:05 +0100 blindman statues L'élite dont tout le monde parle http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6527555 http://www.crc.jussieu.fr/crc/fr/guiod_kroemer_r_compens_la_journ_e_de_la_recherche_m_dicale_allianz.html http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6527555 Sat, 27 Jun 2020 02:27:32 +0100 blindman immunologie Le vaccin ? A Lyon c'est Valneva et le célèbre Dr Plotkin... http://www.kweeper.com/blindman/video/6527494 Marseille avait le professeur Raoult et sa chloroquine mais Lyon a son Dr Plotkin et son VLA2001 ! https://valneva.com/research-development/covid-19-vla2001/?lang=fr "En raison de son intérêt personnel pour un vaccin contre la maladie de Lyme, le Dr Plotkin ne reçoit aucune rémunération de Valneva", commente le groupe, dont il ne détient par ailleurs aucune action ni stock-option. https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/divers/valneva-stanley-plotkin-un-cv-long-comme-le-bras-boursier-3b1119265be4504c420932c9948eb085cdf5037b http://www.kweeper.com/blindman/video/6527494 Fri, 26 Jun 2020 00:39:15 +0100 blindman covid19 coronavirus vaccin sanofi valneva lyon Gestion de l'invisible - interview de Charles Stepanoff http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6526805 Aux États-Unis, le marché de l’animal de compagnie est passé de 40 milliards de dollars en 2007 à près de 80 milliards en 2019, près de 300 fois le budget de l’État de la Somalie. Or ce qui est très frappant, c’est la séparation entre les animaux à qui nous demandons des affects et ceux à qui nous demandons de la viande. La frontière est pourtant totalement arbitraire : pourquoi demandons-nous des affects au cochon d’Inde alors que les Andins qui l’ont domestiqué lui demandent de la viande ? https://www.partage-le.com/2020/06/04/charles-stepanoff-dans-un-certain-nombre-de-societes-la-seule-forme-de-dependance-sociale-de-ce-type-concerne-lacces-a-linvisible-qui-est-de-la-responsabilite-de-specialistes-co/ http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6526805 Mon, 15 Jun 2020 11:58:27 +0100 blindman sociologie anthropologie chaman travail hiérarchie Le consensus scientifique http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6526017 https://www.larecherche.fr/histoire-des-sciences/%C2%AB-le-consensus-scientifique-est-le-meilleur-indicateur-de-v%C3%A9rit%C3%A9-que-nous http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6526017 Fri, 29 May 2020 22:21:00 +0100 blindman covid19 coronavirus didier raoult opinion recherche Roland Gori - La Fabrique des Imposteurs http://www.kweeper.com/blindman/video/6525800 Communiqué de l’Appel des appels « Douze ans après sa création, l’Appel des Appel[1] constate la faillite des agences technocratiques du New public management dont la prétention de réformer nos métiers était de les rendre plus performants. Face à la crise sanitaire, climatique, sociale et politique, force est de constater que ce sont les professionnels utiles à la Nation qui ont permis aux citoyens et à la société de vivre. Les professionnels du soin, de l’éducation, de la recherche, des transports publics, de l’énergie, de l’information, de la justice et de la culture ont assuré aux mieux leurs missions d’intérêt général en préservant la vie sociale. L’hôpital maltraité, matraqué au cours des mois précédents, en a donné l’exemple le plus évident. Au moment où l’urgence sanitaire a permis aux services d’intérêt général de s’affranchir des logiques démentes de la concurrence à tout prix, de la rentabilité sans signification, de la soumission aux bureaucraties des Agences d’évaluation, aux restrictions budgétaires illimitées, à la servitude généralisée aux profits des actionnaires, les professionnels ont fait leur métier avec une efficacité et un dévouement absolu salués par la population. La rhétorique de propagande confondant excellence et concurrence, valeur et chiffre, s’est effondrée. Nous ne reviendrons plus en arrière, nous ne nous laisserons plus confisquer notre éthique des métiers et notre liberté de professionnels par les parasites de la bureaucratie et le verbiage de ses communicants. L’éthique des métiers est indissociable des exigences que les services citoyens sont en droit d’exiger de nos actions. Nous respectons les travailleurs des secteurs privés qui n’ont pas non plus démérité au cours de cette pandémie. Mais, à chacun son rôle et ses finalités. Les nôtres sont de nous placer au service de l’intérêt général et de l’équilibre social de la démocratie républicaine. L’Etat n’a pas été le garant qu’il aurait dû être, toutes ces années durant, de cette exigence républicaine d’accès de tous aux biens communs. Loin de soutenir ses services publics dans leurs actions d’intérêt général il les a bridés et déformés en en pervertissant la finalité. En se grimant aux couleurs des secteurs privés, mais sans en courir les risques, les pouvoirs en charge de l’Etat ont détruit sa fonction d’arbitre des intérêts particuliers en se mettant au service des ambitions du privé et des puissances oligarchiques. Il appartient aux citoyens de reprendre le contrôle des services publics en les plaçant, dans les plus brefs délais, sous une sauvegarde constitutionnelle et en sanctuarisant les services qu’ils sont amenés à rendre. » http://www.appeldesappels.org/ http://www.kweeper.com/blindman/video/6525800 Tue, 26 May 2020 01:38:02 +0100 blindman posture imposture impots hopital t2a lolf KANYE PREDICTS 2020 PANDEMIC Coronavirus) http://www.kweeper.com/blindman/video/6525626 Deux choses doivent être claires : 1) ce dont nous sommes mis en demeure, c’est d’en finir avec le capitalisme ; 2) sortir du capitalisme, c’est perdre le « niveau de vie » du capitalisme. À un moment, il faut se rendre à un principe de conséquence. On ne pourra pas vouloir la fin du système qui nous promet le double désastre viral et environnemental, et la continuation de ses « bienfaits » matériels. C’est un lot : avec l’iPhone 15, la voiture Google et la 7G viendront inséparablement la caniculisation du monde et les pestes. Il faudra le dire, le répéter, jusqu’à ce que ces choses soient parfaitement claires dans la conscience commune. Toute la question du communisme a donc pour préalable celle des renoncements matériels rationnellement consentis, et de leur ampleur. Ceci est un sujet éminemment politique. Dans le capitalisme, le périmètre des satisfactions matérielles est abandonné à la croissance spontanée, anarchique, de la division du travail sous la conduite aveugle et folle de la valeur d’échange. Dans le communisme, ce périmètre redevient une question de délibération collective. Avec quels objets voulons-nous vivre, desquels pouvons-nous nous passer, desquels non ? C’est à nous de décider — et ce sera, en effet, de la politique : car tout le monde ne sera pas d’accord. Comme toute décision politique, celle-ci sera imparfaite, majoritaire seulement (la politique ne connaît pas l’unanimité). https://blog.mondediplo.net/problemes-de-la-transition http://www.kweeper.com/blindman/video/6525626 Fri, 22 May 2020 17:43:18 +0100 blindman ultrascore Gilles Deleuze : l'art et les sociétés de contrôle http://www.kweeper.com/blindman/video/6525063 Idéal avec le déconfinement en cours, la suite méconnue des travaux de Foucault sur les hopitaux, prisons, écoles... http://www.kweeper.com/blindman/video/6525063 Mon, 11 May 2020 10:05:29 +0100 blindman résistance art télétravail confinement école information hopital controle prison Giorgio Agamben : « De l’Etat de droit à l’Etat de sécurité » http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6524843 Foucault avait déjà montré que, lorsque le mot « sécurité » apparaît pour la première fois en France dans le discours politique avec les gouvernements physiocrates avant la Révolution, il ne s’agissait pas de prévenir les catastrophes et les famines, mais de les laisser advenir pour pouvoir ensuite les gouverner et les orienter dans une direction qu’on estimait profitable. Aucun sens juridique De même, la sécurité dont il est question aujourd’hui ne vise pas à prévenir les actes de terrorisme (ce qui est d’ailleurs extrêmement difficile, sinon impossible, puisque les mesures de sécurité ne sont efficaces qu’après coup, et que le terrorisme est, par définition, une série des premiers coups), mais à établir une nouvelle relation avec les hommes, qui est celle d’un contrôle généralisé et sans limites – d’où l’insistance particulière sur les dispositifs qui permettent le contrôle total des données informatiques et communicationnelles des citoyens, y compris le prélèvement intégral du contenu des ordinateurs. Le risque, le premier que nous relevons, est la dérive vers la création d’une relation systémique entre terrorisme et Etat de sécurité : si l’Etat a besoin de la peur pour se légitimer, il faut alors, à la limite, produire la terreur ou, au moins, ne pas empêcher qu’elle se produise. On voit ainsi les pays poursuivre une politique étrangère qui alimente le terrorisme qu’on doit combattre à l’intérieur et entretenir des relations cordiales et même vendre des armes à des Etats dont on sait qu’ils financent les organisations terroristes. Un deuxième point, qu’il est important de saisir, est le changement du statut politique des citoyens et du peuple, qui était censé être le titulaire de la souveraineté. Dans l’Etat de sécurité, on voit se produire une tendance irrépressible vers ce qu’il faut bien appeler une dépolitisation progressive des citoyens, dont la participation à la vie politique se réduit aux sondages électoraux. Cette tendance est d’autant plus inquiétante qu’elle avait été théorisée par les juristes nazis, qui définissent le peuple comme un élément essentiellement impolitique, dont l’Etat doit assurer la protection et la croissance. Or, selon ces juristes, il y a une seule façon de rendre politique cet élément impolitique : par l’égalité de souche et de race, qui va le distinguer de l’étranger et de l’ennemi. Il ne s’agit pas ici de confondre l’Etat nazi et l’Etat de sécurité contemporain : ce qu’il faut comprendre, c’est que, si on dépolitise les citoyens, ils ne peuvent sortir de leur passivité que si on les mobilise par la peur contre un ennemi étranger qui ne leur soit pas seulement extérieur (c’étaient les juifs en Allemagne, ce sont les musulmans en France aujourd’hui). C’est dans ce cadre qu’il faut considérer le sinistre projet de déchéance de la nationalité pour les citoyens binationaux, qui rappelle la loi fasciste de 1926 sur la dénationalisation des « citoyens indignes de la citoyenneté italienne » et les lois nazies sur la dénationalisation des juifs. Un troisième point, dont il ne faut pas sous-évaluer l’importance, est la transformation radicale des critères qui établissent la vérité et la certitude dans la sphère publique. Ce qui frappe avant tout un observateur attentif dans les comptes rendus des crimes terroristes, c’est le renoncement intégral à l’établissement de la certitude judiciaire. Alors qu’il est entendu dans un Etat de droit qu’un crime ne peut être certifié que par une enquête judiciaire, sous le paradigme sécuritaire, on doit se contenter de ce qu’en disent la police et les médias qui en dépendent – c’est-à-dire deux instances qui ont toujours été considérées comme peu fiables. D’où le vague incroyable et les contradictions patentes dans les reconstructions hâtives des événements, qui éludent sciemment toute possibilité de vérification et de falsification et qui ressemblent davantage à des commérages qu’à des enquêtes. Cela signifie que l’Etat de sécurité a intérêt à ce que les citoyens – dont il doit assurer la protection – restent dans l’incertitude sur ce qui les menace, car l’incertitude et la terreur vont de pair. C’est la même incertitude que l’on retrouve dans le texte de la loi du 20 novembre sur l’état d’urgence, qui se réfère à « toute personne à l’égard de laquelle il existe de sérieuses raisons de penser que son comportement constitue une menace pour l’ordre public et la sécurité ». Il est tout à fait évident que la formule « sérieuses raisons de penser » n’a aucun sens juridique et, en tant qu’elle renvoie à l’arbitraire de celui qui « pense », peut s’appliquer à tout moment à n’importe qui. Or, dans l’Etat de sécurité, ces formules indéterminées, qui ont toujours été considérées par les juristes comme contraires au principe de la certitude du droit, deviennent la norme. La même imprécision et les mêmes équivoques reviennent dans les déclarations des femmes et hommes politiques, selon lesquelles la France serait en guerre contre le terrorisme. Une guerre contre le terrorisme est une contradiction dans les termes, car l’état de guerre se définit précisément par la possibilité d’identifier de façon certaine l’ennemi qu’on doit combattre. Dans la perspective sécuritaire, l’ennemi doit – au contraire – rester dans le vague, pour que n’importe qui – à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur – puisse être identifié en tant que tel. Maintien d’un état de peur généralisé, dépolitisation des citoyens, renoncement à toute certitude du droit : voilà trois caractères de l’Etat de sécurité, qui ont de quoi troubler les esprits. Car cela signifie, d’une part, que l’Etat de sécurité dans lequel nous sommes en train de glisser fait le contraire de ce qu’il promet, puisque – si sécurité veut dire absence de souci (sine cura) – il entretient, en revanche, la peur et la terreur. L’Etat de sécurité est, d’autre part, un Etat policier, car, par l’éclipse du pouvoir judiciaire, il généralise la marge discrétionnaire de la police qui, dans un état d’urgence devenu normal, agit de plus en plus en souverain. Par la dépolitisation progressive du citoyen, devenu en quelque sorte un terroriste en puissance, l’Etat de sécurité sort enfin du domaine connu de la politique, pour se diriger vers une zone incertaine, où le public et le privé se confondent, et dont on a du mal à définir les frontières. Giorgio Agamben est né en 1942 à Rome (Italie). Philosophe, auteur d’une œuvre théorique reconnue et traduite dans le monde entier, il vient de publier La Guerre civile. Pour une théorie politique de la Stasi, https://www.lemonde.fr/idees/article/2015/12/23/de-l-etat-de-droit-a-l-etat-de-securite_4836816_3232.html?fbclid=IwAR338IUDGefv_xG3SLMr_Txdffb8CmugEn4WIbfr6A6Q9wfUXu-9U-d7gms http://www.kweeper.com/blindman/sentence/6524843 Thu, 07 May 2020 01:39:48 +0100 blindman politique état macron sécurité Bill Withers - 1973 BBC Concert Complete http://www.kweeper.com/blindman/video/6524500 http://www.kweeper.com/blindman/video/6524500 Sat, 02 May 2020 15:57:41 +0100 blindman soul fabulous ace merveille ON VIT D'AMOUR une recherche de Silvano Agosti, V.O.. ITW d'un enfant - Bresil http://www.kweeper.com/blindman/video/6515260 Les justes... http://www.kweeper.com/blindman/video/6515260 Thu, 20 Feb 2020 22:40:07 +0100 blindman amour enfant document film Michael Jackson - Behind the Mask http://www.kweeper.com/blindman/video/6371416 Version originale de Y.M.O alias sakamoto ici : https://www.youtube.com/watch?v=RH031lZz6EY http://www.kweeper.com/blindman/video/6371416 Sun, 21 Apr 2019 19:53:17 +0100 blindman funk David Binney- Graylen Epicenter http://www.kweeper.com/blindman/video/6245384 http://www.kweeper.com/blindman/video/6245384 Sun, 08 Apr 2018 19:53:59 +0100 blindman <link>http://www.kweeper.com/blindman/video/6194522</link> <description/> <guid>http://www.kweeper.com/blindman/video/6194522</guid> <pubDate>Mon, 05 Mar 2018 21:18:57 +0100</pubDate> <author>blindman</author> <category/> </item> <item> <title>Esperanza Spalding - "Endangered Species" http://www.kweeper.com/blindman/video/5969425 Cérémonie surréaliste... le militantisme des artistes a des allures de miroir aux alouettes... on veut croire aux bonnes intentions, il parait que le chemin de l'enfer en est pavé... Mais bon est ce que vous entendez ce que j'entends là ? le désespoir... le désespoir c'est toujours l'espoir... oui... mais cette douloureuse attente s'est transformée. Le désespoir est un état de transit, une étape vers... vers une fin certaine ? que nennie ! La lente agonie de l'esprit contient le germe émancipateur de la folie et sa progression historique : l'évolution mécanique cellulaire de la volonté... Et c'est "comme si on pouvait tuer le temps sans blesser l’éternité", regarder l'anéantissement sans disparaître... "Endangered Species" (feat. Lalah Hathaway) She's in danger, too Human danger Lone canary nesting near a runway whispers Earthly strangers Mighty jet planes fly you casually glancing O'er seas and mountains Too high to see this dying bird singing her swan song No one hears it through the din as engines burn Stars across the sky Watch the caveman fly Taking in the sights Breathing out things die Mother nature Dying to reach you hasn't heard from you in Ages since when her young children Listened to her songs with awe and reverence Now adolescents growing fast and eating her heart No more thank you's no good mornings Earthly dangers What was once your modest home now Swarms with cars and poison Brown skies noise and playing with toys that kill you family Blowing up the mountains foul oil fountains Watch the caveman burn through the sky The last canary screams her final song and dies while Towards her nest crawl more sprawling towns What burns up must come down Human nature Scrambling late to curb hard consequences Young mankind so much potential Time to heed Earth's guidance Though our science brought us to novel heights We must come back to mother First she'll ground us the she'll whisper You were my most endangered species She's in danger, too" http://www.kweeper.com/blindman/video/5969425 Mon, 23 Oct 2017 15:25:05 +0100 blindman opera rock <link>http://www.kweeper.com/blindman/video/5929852</link> <description/> <guid>http://www.kweeper.com/blindman/video/5929852</guid> <pubDate>Sun, 17 Sep 2017 23:07:22 +0100</pubDate> <author>blindman</author> <category/> </item> <item> <title>Yussef Kamaal - Calligraphy // Brownswood Basement Session http://www.kweeper.com/blindman/video/5905890 http://www.kweeper.com/blindman/video/5905890 Wed, 06 Sep 2017 09:06:32 +0100 blindman La civilisation industrielle et la destruction des récifs coralliens http://www.kweeper.com/blindman/video/5864380 "Le tout dernier documentaire à faire le buzz dans le milieu écolo grand public s’intitule Chasing Coral (ce qui pourrait être traduit par : À la Recherche du Corail). Disponible en ligne sur le site de Netflix depuis le 14 juillet 2017, ce film documentaire primé au festival très tendance de Sundance a été tourné sur plus de trois ans, et à l’aide de plus de 500 heures de vidéo (dont des heures et des heures de vidéo montrant comment leurs vidéos ont été enregistrées, comme nous allons le voir). Subventionné par l’argent du philanthrocapitalisme, à l’instar de tous les documentaires écolos grand public (comme Before the flood de DiCaprio, Demain le film de Mélanie Laurent et Cyril Dion, etc.), on retrouve, parmi ses financeurs, et pour n’en citer que quelques-uns, le « philanthrope environnementaliste » David Cornfield (qui a fait carrière chez Microsoft, et qui a fait partie des premiers investisseurs d’Amazon.com), des organismes « philanthropiques » comme le Kendeda Fund, créé par Diana Blank, l’ex-femme du co-fondateur de Home Depot (multinationale états-unienne, plus grand détaillant au monde en matière d’équipement de la maison), et The Ocean Agency (une ONG fondée en 2010 par d’anciens grands pontes du secteur de la publicité). Bref, beaucoup d’argent, provenant d’individus tout sauf partisans de la décroissance ou de l’anticapitalisme et dont les empreintes écologiques sont à la mesure de leur compte en banque. … Quoi qu’il en soit, il reste que certaines images peuvent peut-être servir à exposer la catastrophe de la destruction du corail, c’est pourquoi je me suis permis de les couper et d’en faire la vidéo suivante" http://partage-le.com/2017/07/la-mort-du-corail-les-documentaires-ecolos-et-le-narcissisme-subventionne-par-nicolas-casaux/ http://www.kweeper.com/blindman/video/5864380 Sat, 29 Jul 2017 15:58:47 +0100 blindman resistance corail ocean industrie environnement résistance greenwashing Louis Bourgeois - Otte http://www.kweeper.com/blindman/video/5851791 http://www.kweeper.com/blindman/video/5851791 Sun, 16 Jul 2017 21:21:26 +0100 blindman Le Petit Prince a dit http://www.kweeper.com/blindman/image/5639647 Dessine moi un mouton... […] Ceci est peut-être mélancolique, mais peut-être bien ne l’est-ce pas. C’est sans doute quand j’avais vingt ans que je me trompais. En Octobre 1940, de retour d’Afrique du Nord où le groupe 2 – 33 avait émigré, ma voiture étant remisée exsangue dans quelque garage poussiéreux, j’ai découvert la carriole et le cheval. Par elle l’herbe des chemins. Les moutons et les oliviers. Ces oliviers avaient un autre rôle que celui de battre la mesure derrière les vitres à 130 kms à l’heure. Ils se montraient dans leur rythme vrai qui est de lentement fabriquer des olives. Les moutons n’avaient pas pour fin exclusive de faire tomber la moyenne. Ils redevenaient vivants. Ils faisaient de vraies crottes et fabriquaient de la vraie laine. Et l’herbe aussi avait un sens puisqu’ils la broutaient. Et je me suis senti revivre dans ce seul coin du monde où la poussière soit parfumée (je suis injuste, elle l’est en Grèce aussi comme en Provence). Et il m’a semblé que, toute ma vie, j’avais été un imbécile… Tout cela pour vous expliquer que cette existence grégaire au cœur d’une base américaine, ces repas expédiés debout en dix minutes, ce va-et-vient entre les monoplaces de 2600 chevaux dans une bâtisse abstraite où nous sommes entassé à trois par chambre, ce terrible désert humain, en un mot, n’a rien qui me caresse le cœur. Ça aussi, comme les missions sans profit ou espoir de retour de Juin 1940, c’est une maladie à passer. Je suis « malade » pour un temps inconnu. Mais je ne me reconnais pas le droit de ne pas subir cette maladie. Voilà tout. Aujourd’hui, je suis profondément triste. Je suis triste pour ma génération qui est vide de toute substance humaine. Qui n’ayant connu que les bars, les mathématiques et les Bugatti comme forme de vie spirituelle, se trouve aujourd’hui plongée dans une action strictement grégaire qui n’a plus aucune couleur. On ne sait pas le remarquer. […] Aujourd’hui nous sommes plus desséchés que des briques, nous sourions de ces niaiseries. Les costumes, les drapeaux, les chants, la musique, les victoires (il n’est pas de victoire aujourd’hui, il n’est que des phénomènes de digestion lente ou rapide), tout lyrisme sonne ridicule et les hommes refusent d’être réveillés à une vie spirituelle quelconque. Ils font honnêtement une sorte de travail à la chaîne. Comme dit la jeunesse américaine, « nous acceptons honnêtement ce job ingrat » et la propagande, dans le monde entier, se bat les flancs avec désespoir. De la tragédie grecque, l’humanité, dans sa décadence, est tombée jusqu’au théâtre de Mr Louis Verneuil (on ne peut guère aller plus loin). Siècle de publicité, du système Bedeau, des régimes totalitaires et des armées sans clairons ni drapeaux, ni messes pour les morts. Je hais mon époque de toutes mes forces. L’homme y meurt de soif. Ah ! Général, il n’y a qu’un problème, un seul de par le monde. Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles, faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien. On ne peut vivre de frigidaires, de politique, de bilans et de mots croisés, voyez-vous ! On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour. Rien qu’à entendre un chant villageois du 15e siècle, on mesure la pente descendue. Il ne reste rien que la voix du robot de la propagande (pardonnez-moi). Deux milliards d’hommes n’entendent plus que le robot, ne comprennent plus que le robot, se font robots. Tous les craquements des trente dernières années n’ont que deux sources : les impasses du système économique du XIXe siècle et le désespoir spirituel. […] Et la fête villageoise, et le culte des morts (je cite cela car il s’est tué depuis mon arrivée ici deux ou trois parachutistes, mais on les a escamotés : ils avaient fini de servir). Cela c’est de l’époque, non de l’Amérique : l’homme n’a plus de sens. Il faut absolument parler aux hommes. A quoi servira de gagner la guerre si nous en avons pour cent ans de crise d’épilepsie révolutionnaire ? Quand la question allemande sera enfin réglée tous les problèmes véritables commenceront à se poser. Il est peu probable que la spéculation sur les stocks américains suffise au sortir de cette guerre à distraire, comme en 1919, l’humanité de ses soucis véritables. Faute d’un courant spirituel fort, il poussera, comme champignons, trente-six sectes qui se diviseront les unes les autres. Le marxisme lui-même, trop vieilli, se décomposera en une multitude de néo-marxismes contradictoires. On l’a bien observé en Espagne. A moins qu’un César français ne nous installe dans un camp de concentration pour l’éternité. On peut confondre cette acceptation résignée avec l’esprit de sacrifice ou la grandeur morale. Ce serait là une belle erreur. Les liens d’amour qui nouent l’homme d’aujourd’hui aux êtres comme aux choses sont si peu tendus, si peu denses, que l’homme ne sent plus l’absence comme autrefois. […] Ainsi sommes-nous enfin libres. On nous a coupé les bras et les jambes, puis on nous a laissé libres de marcher. Mais je hais cette époque où l’homme devient, sous un totalitarisme universel, bétail doux, poli et tranquille. On nous fait prendre ça pour un progrès moral ! Ce que je hais dans le marxisme, c’est le totalitarisme à quoi il conduit. L’homme y est défini comme producteur et consommateur, le problème essentiel étant celui de la distribution. Ce que je hais dans le nazisme, c’est le totalitarisme à quoi il prétend par son essence même. On fait défiler les ouvriers de la Ruhr devant un Van Gogh, un Cézanne et un chromo. Ils votent naturellement pour le chromo. Voilà la vérité du peuple ! On boucle solidement dans un camp de concentration les candidats Cézanne, les candidats Van Gogh, tous les grands non-conformistes, et l’on alimente en chromos un bétail soumis. Mais où vont les États-Unis et où allons-nous, nous aussi, à cette époque de fonctionnariat universel ? L’homme robot, l’homme termite, l’homme oscillant du travail à la chaîne système Bedeau, à la belote. L’homme châtré de tout son pouvoir créateur, et qui ne sait même plus, du fond de son village, créer une danse ni une chanson. L’homme que l’on alimente en culture de confection, en culture standard comme on alimente les bœufs en foin. C’est cela l’homme d’aujourd’hui. […] Certes, il est une première étape. Je ne puis supporter l’idée de verser des générations d’enfants français dans le ventre du moloch allemand. La substance même est menacée, mais, quand elle sera sauvée, alors se posera le problème fondamental qui est celui de notre temps. Qui est celui du sens de l’homme et auquel il n’est point proposé de réponse, et j’ai l’impression de marcher vers les temps les plus noirs du monde. Ça m’est égal d’être tué en guerre. De ce que j’ai aimé, que restera-t-il ? […] Mais, si je rentre vivant de ce « job nécessaire et ingrat », il ne se posera pour moi qu’un problème : que peut-on, que faut-il dire aux hommes ? Antoine de Saint-Exupéry *** Cher, cher D., Que je regrette vos quatre lignes ! Vous êtes sans doute le seul homme que je reconnaisse comme tel sur ce continent. J’aurais aimé savoir ce que vous pensiez des temps présents. Moi, je désespère. J’imagine que vous pensez que j’avais raison sous tous les angles, sur tous les plans. Quelle odeur ! Fasse le ciel que vous me donniez tort. Que je serais heureux de votre témoignage ! Moi, je fais la guerre le plus profondément possible. Je suis certes le doyen des pilotes de guerre du monde. La limite d’âge est de trente ans sur le type d’avion monoplace de chasse que je pilote. Et l’autre jour, j’ai eu la panne d’un moteur, à 10 000 mètres d’altitude, au-dessus d’Annecy, à l’heure même où j’avais quarante-quatre ans ! Tandis que je ramais sur les Alpes à vitesse de tortue, à la merci de toute la chasse allemande, je rigolais doucement en songeant aux super-patriotes qui interdisent mes livres en Afrique du Nord. C’est drôle ! J’ai tout connu depuis mon retour à l’escadrille (ce retour est un miracle). J’ai connu la panne, l’évanouissement par accident d’oxygène, la poursuite par les chasseurs, et aussi l’incendie en vol. Je paie bien. Je ne me crois pas trop avare et je me sens charpentier sain. C’est ma seule satisfaction ! Et aussi de me promener, seul avion et seul à bord, des heures durant, sur la France, à prendre des photographies. Ça, c’est étrange. Ici on est loin du bain de haine mais, malgré la gentillesse de l’escadrille, c’est tout de même un peu la misère humaine. Je n’ai personne, jamais, avec qui parler. C’est déjà quelque chose d’avoir avec qui vivre. Mais quelle solitude spirituelle ! Si je suis descendu, je ne regretterai absolument rien. La termitière future m’épouvante. Et je hais leur vertu de robots. Moi, j’étais fait pour être jardinier. Je vous embrasse. St.-Ex À Pierre Dalloz — 30 juillet 1944 — Secteur postal 99 027 http://www.kweeper.com/blindman/image/5639647 Wed, 22 Mar 2017 14:55:01 +0100 blindman quote citation saint exupéry guerre marxisme nazisme Bande annonce Les LIP, l'imagination au pouvoir. http://www.kweeper.com/blindman/video/5236813 archives INA https://www.youtube.com/watch?v=fNgHwKJgiuI https://www.youtube.com/watch?v=ZjZU8Z7sEpM https://www.youtube.com/watch?v=fugxtzRg0Vk http://www.kweeper.com/blindman/video/5236813 Sat, 17 Dec 2016 23:28:11 +0100 blindman chris marker Nina Simone - I Wish I Knew How It Would Feel To Be Free (Montreux 1976) http://www.kweeper.com/blindman/video/5167701 ... http://www.kweeper.com/blindman/video/5167701 Tue, 29 Nov 2016 00:47:27 +0100 blindman Nina Simone Protest anthology - Revolution - Strange fruit http://www.kweeper.com/blindman/video/5167565 A ce niveau là ce n'est plus de la musique https://www.youtube.com/watch?v=2vpoXvKKaSg https://www.youtube.com/watch?v=sL1m7SvoICw http://www.kweeper.com/blindman/video/5167565 Tue, 29 Nov 2016 00:08:22 +0100 blindman wind Proposition pour un prix Nobel de la luxure http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4989420 Rendez-vous sur le lien pour voir où vous en êtes :-D http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4989420 Fri, 14 Oct 2016 16:29:07 +0100 blindman nobel bettencourt convertisseur Les adultes tolérants au lait seraient en réalité des mutants ! http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4941955 A force d'infantilisation ? :-D http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4941955 Tue, 27 Sep 2016 19:03:37 +0100 blindman lait mutant mammifere Un étrange signal capté par un radio télescope russe http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4873872 ce signal de 11 gigahertz se situe dans les fréquences utilisées par les militaires. "Si j'étais à la place de ces astronomes je continuerais les observations mais sans trop d'illusion étant donné la forte possibilité qu'il pourrait s'agir de quelque chose de militaire", a-t-il dit. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4873872 Fri, 02 Sep 2016 15:10:54 +0100 blindman astronomie wow Y a-t-il un racisme linguistique? http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4833299 Ainsi, l’abbé Grégoire, député de la Constituante, dont Philippe Blanchet rappelle qu’il a écrit un ouvrage visant à l’éradication des patois, est le même homme que celui qui a milité pour l’abolition totale des privilèges et de l’esclavage et qui a prôné le suffrage universel. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/4833299 Tue, 16 Aug 2016 04:00:43 +0100 blindman linguistique glothophobie The Most Beautiful Suicide http://www.kweeper.com/blindman/image/3567349 http://www.kweeper.com/blindman/image/3567349 Tue, 29 Mar 2016 19:13:38 +0100 blindman ALORS, ÇA VIENT ? Pourquoi la transition se fait attendre http://www.kweeper.com/blindman/image/3135514 "La transition vers un monde soutenable, on la souhaite, on la rêve… Et on l’attend toujours ! Mais qu’est-ce qui bloque ? Loin des théories du grand complot ou du mythe des politiciens incompétents et corrompus, cette inertie pourrait être expliquée en grande partie par le phénomène de « lock-in », lorsqu’un système technique dominant tend naturellement à verrouiller l’émergence d’alternatives." http://www.kweeper.com/blindman/image/3135514 Mon, 22 Feb 2016 20:37:11 +0100 blindman resistance societe alternative revolution politique economie social Ryke Geerd Hamer http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2856871 http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2856871 Tue, 05 Jan 2016 19:28:54 +0100 blindman medecine George Steiner : La barbarie de l'ignorance http://www.kweeper.com/blindman/video/2727372 Un peu plus de haute culture et de haute pensée... http://www.kweeper.com/blindman/video/2727372 Tue, 15 Dec 2015 22:20:31 +0100 blindman george steiner philosophie Psychothérapie démocratique http://www.kweeper.com/blindman/video/2711837 C'est cadeau :-) http://www.kweeper.com/blindman/video/2711837 Sun, 13 Dec 2015 01:40:55 +0100 blindman tobie nathan Et si la plupart des famines étaient en fait des "Holocaustes" ? http://www.kweeper.com/blindman/image/2580176 1943 le Bengale "Churchill’s hostility toward Indians has long been documented. Reportedly, when he first received a telegram from the British colonial authorities in New Delhi about the rising toll of famine deaths in Bengal, his reaction was simply that he regretted that nationalist leader Mahatma Gandhi was not one of the victims." http://www.kweeper.com/blindman/image/2580176 Fri, 20 Nov 2015 14:27:43 +0100 blindman holocauste bengale royaume uni satyajit ray churchill gandhi ‘Experimenter’ replays a controversial study and its dark results http://www.kweeper.com/blindman/image/2408130 Vous avez entendu parler du procès d'Eichmann a Jérusalem ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf_Eichmann  Les expériences relatés dans ce film ont débuté un peu avant. "Stanley Milgram a mené dans les années 50/60 des expériences visant à déterminer où finit la soumission à l'autorité et où commence la responsabilité de l'individu ; comment concilier les impératifs de l'autorité avec la voix de la conscience..." Milgram (qui était juif) se posait la question de savoir comment il était possible de mettre en oeuvre un génocide et d'obtenir 100% de résultats, par exemple ? Si on considère que ses expériences apportent une réponse, elle fait froid dans le dos... Le film : http://tinyurl.com/og7do9c http://www.kweeper.com/blindman/image/2408130 Mon, 02 Nov 2015 12:15:16 +0100 blindman film psychologie genocide holocauste experience eichmann obeissance désobeissance milgram Le cerveau, des lignes de code ? http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2368340 « Le design du cerveau est dans le génome. » http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2368340 Mon, 26 Oct 2015 15:25:54 +0100 blindman Les poules préfèrent les cages! http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2101094 il faut le savoir, « le bien-être d’un animal est jugé satisfaisant s’il se sent en sécurité, n’éprouve pas de douleur, ne présente pas de symptôme d’ennui ou de frustration ». http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2101094 Tue, 25 Aug 2015 14:08:30 +0100 blindman Le Supermème http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2101064 « Cecil le lion » a autant de succès parce qu’il présente les trois caractéristiques élémentaires à tout supermème, qui sont : 1) être simple, 2) qu’il y ait un méchant, 3) être rassurant. Vérifions http://www.kweeper.com/blindman/sentence/2101064 Tue, 25 Aug 2015 13:53:34 +0100 blindman La Terre subit un changement vibratoire | Neo Bien-être http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1966815 La Résonance Schumann est considérée par les géophysiciens comme le « battement de cœur de la Terre » ! Pendant des milliers d’années elle était de 7,8 hertz (7,8 cycles par seconde) mais depuis 1987 cette fréquence vibratoire s’est accélérée lentement puis, à partir de 1997, de plus en plus vite. Aujourd’hui, elle atteint la valeur record de 13 hertz ! http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1966815 Tue, 07 Jul 2015 14:13:09 +0100 blindman ondes vibration terre direction changement résonance géophysique Distanciation sociale http://www.kweeper.com/blindman/image/1926288 https://www.mediapart.fr/studio/portfolios/bienvenue-aux-paradis http://www.kweeper.com/blindman/image/1926288 Thu, 18 Jun 2015 19:26:46 +0100 blindman esclavage ségrégation capitalisme Blacks blocs http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1916352 Le terme exact pour définir une situation sans autorité ni lois où les différends se règlent par la seule violence physique (armée ou non) est l'anomie. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1916352 Sat, 13 Jun 2015 22:45:54 +0100 blindman violence terrorisme société Anomalies gravitationnelles sur Mercure - L'image d'astronomie du jour - APOD http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1840823 La semaine dernière, après avoir accompli sa mission et épuisé tous les fluides qui pouvaient servir à sa propulsion, la sonde MESSENGER a été intentionnellement placée sur une trajectoire de collision avec Mercure. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1840823 Thu, 14 May 2015 21:19:46 +0100 blindman Memorium - Pour se rappeler d'espèces animales disparues -liste d'animaux éteints - mammifères http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1840790 Rappelez-vous aussi que le statut d'espèce éteinte n'est jamais sûr à 100%. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1840790 Thu, 14 May 2015 20:54:17 +0100 blindman liste zanimo Histoire de la roulette http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1828390 La roulette donna naissance à une légende qui dit qu’en échange de son âme, le diable révèlerait au joueur le secret de la roulette. Cette légende trouve ses origines dans le fait que la somme des chiffres de la roulette donne 666, le chiffre de Satan. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1828390 Fri, 08 May 2015 16:47:37 +0100 blindman Francis Hallé : "Les arbres peuvent être immortels, et ça fait peur." - Le monde bouge - Télé http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1811659 L'être humain, qui se croit au sommet de l'évolution, compte 26 000 gènes dans son ADN. On a découvert que le génome du riz en détient 50 000. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1811659 Tue, 28 Apr 2015 23:03:41 +0100 blindman arbre immortalité Les techniques secrètes pour contrôler les forums et l'opinion publique - Korben http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1714316 Un des blogs préféré de xb ;-) http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1714316 Mon, 19 Jan 2015 20:55:26 +0100 blindman Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie, par Giorgio Agamben (Le Monde diplomat http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1714290 La formule « pour raisons de sécurité » (« for security reasons », « per ragioni di sicurezza ») fonctionne comme un argument d’autorité qui, coupant court à toute discussion, permet d’imposer des perspectives et des mesures que l’on n’accepterait pas sans cela. Il faut lui opposer l’analyse d’un concept d’apparence anodine, mais qui semble avoir supplanté toute autre notion politique : la sécurité. http://www.kweeper.com/blindman/sentence/1714290 Mon, 19 Jan 2015 20:14:30 +0100 blindman sécurité A Message to Young People from Andrei Tarkovsky http://www.kweeper.com/blindman/video/1698226 http://www.kweeper.com/blindman/video/1698226 Thu, 11 Dec 2014 13:34:47 +0100 blindman "L'image est rentrée par les yeux et sortie par le cul" http://www.kweeper.com/blindman/video/1697803 suite https://www.youtube.com/watch?v=qljf2VMAhGM Et l'interview de Woody Allen par Godart vous connaissiez ? http://www.dailymotion.com/video/xg1hk_meetin-wa-1986_news http://www.kweeper.com/blindman/video/1697803 Tue, 09 Dec 2014 14:12:32 +0100 blindman Jean Cocteau s'adresse à l'an 2000 http://www.kweeper.com/blindman/video/1697229 http://www.kweeper.com/blindman/video/1697229 Sun, 07 Dec 2014 00:44:07 +0100 blindman